Les 4 Vérités - Harlem Désir : "notre position, c'est 'ni Brexit, ni veto'"

Le secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes était l'invité des 4 Vérités ce jeudi 18 février.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Roland Sicard recevait en plateau Harlem Désir ce jeudi 18 février. Le secrétaire d'État chargé des affaires européennes est revenu en plateau sur le sommet européen du jour à Bruxelles, auquel il participera avec François Hollande. Un sommet décisif quant à une possible sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. La sortie d'un grand pays serait "sans précédent". "Notre position, c'est 'ni Brexit, ni veto'", assène en plateau Harlem Désir. Il explique que pour l'intérêt de la Grande-Bretagne et de l'Europe, il ne doit pas y avoir de Brexit. "Quand vous voyez les grandes crises auxquelles nous sommes confrontés, la crise des réfugiés, les problèmes de sécurité, de terrorisme, la guerre en Syrie, mais aussi la nécessité de relancer l'économie européenne, nous avons besoin de rester unis", souligne le secrétaire d'État chargé des affaires européennes. 

Trop de dérogations ? 

Le Premier ministre britannique, David Cameron, demande un certain nombre de dérogations à l'Union européenne. Pour Harlem Désir, "il y a un certain nombre de limites", qui rappelle que la Grande-Bretagne a déjà beaucoup de dérogations : "elle ne participe pas à l'euro, elle ne participe pas à Schengen, elle ne participe pas à un certain nombre de politiques communes en matière de justice et affaires intérieures". Harlem Désir prône la fermeté : "Nous voulons aider la Grande-Bretagne à rester en Europe, mais la Grande-Bretagne doit respecter les règles de fonctionnement de l'Union européenne".

Harlem Desir, premier secrétaire du PS, le 28 octobre 2012 à Toulouse (Haute-Garonne).
Harlem Desir, premier secrétaire du PS, le 28 octobre 2012 à Toulouse (Haute-Garonne). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)