"Brexit" : la campagne du référendum a commencé au Royaume-Uni

La menace de Londres de quitter l'Union européenne est au cœur des débats outre-Manche.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

C'est un pile ou face, où l'on ignore de quel côté va retomber la livre sterling. Pour les uns, sortir de l'Europe redonnera de l'éclat au Royaume-Uni. Pour les autres, le "Brexit" verra fondre des nuages bien noirs sur Londres. Aujourd'hui, la bataille a commencé avec les premiers tractages dans chaque camp. Les défenseurs du "Brexit" ont un argument choc : le parlement européen est un coût supplémentaire inutile. "On veut continuer à commercer avec l'Europe. Beaucoup de pays le font, comme la Norvège, la Suisse, sans être membres de l'Union. L'économique britannique est solide et je crois que l'Europe voudra continuer à faire affaire avec nous", défend Luke Nash-Jones.

Milieux économiques contre tabloïds

Des étudiants se mobilisent eux pour que Londres reste dans l'UE. "Je peux étudier, voyager, faire le programme Erasmus. Grâce à l'Europe, on a de nouveaux droits. Toute seule, la voix britannique aura moins de poids dans le monde", estime Clifford Fleming. Chaque camp compte ses alliés de poids : les milieux économiques sont pro-UE, à l'image du patron d'HSBC qui vient de menacer d'un déménagement en cas de "Brexit". Les eurosceptiques peuvent eux compter sur la visibilité des journaux tabloïds, comme le Daily Mail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les drapeaux devant le Conseil Européen à Bruxelles le 15 mai 2015.
Les drapeaux devant le Conseil Européen à Bruxelles le 15 mai 2015. (DANIEL KALKER / DPA)