Tony Blair ne pourra plus dormir dans les ambassades britanniques lorsqu'il donne des conférences à l'étranger

L'ancien Premier ministre y séjournait lors de ses déplacements privés. Le gouvernement de David Cameron vient de restreindre l'usage des ambassades aux seuls membres du gouvernement.

Tony Blair à New York (Etats-Unis), le 6 octobre 2015. 
Tony Blair à New York (Etats-Unis), le 6 octobre 2015.  (BRENDAN MCDERMID / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Utiliser l'ambassade britannique au lieu d'aller à l'hôtel, c'est terminé pour Tony Blair. Le gouvernement de David Cameron vient de restreindre l'usage des ambassades aux seuls membres du gouvernement, explique le Guardian (en anglais), dimanche 3 janvier.

L'ancien Premier britannique se servait des ambassades du Royaume-Uni alors qu'il était en voyage privé, notamment lorsqu'il donnait des conférences rémunérées, affirme le quotidien. Ainsi, Tony Blair a séjourné deux fois dans l'ambassade britannique des Etats-Unis en 2010.

Des séjours aux frais du contribuable

L'ex-dirigeant travailliste a également séjourné à l'ambassade britannique lorsqu'il était à Paris, à plusieurs reprises entre 2008 et 2011. Et, selon le Guardian, Tony Blair était parfois accompagné par six personnes. Le tout aux frais du contribuable britannique.

Désormais, en plus des membres du gouvernement en place, seuls les anciens Premiers ministres et anciens ministres dont la visite l'étranger à pour but "d'aider les objectifs du gouvernement britannique" pourront utiliser les ambassades. Les conférences privées de Tony Blair ne rentrent donc pas dans ce cadre.