Un nouveau dôme au-dessus de Tchernobyl 30 ans après l'accident nucléaire

A partir du 15 novembre, une arche géante va progressivement recouvrir le réacteur de l'ancienne centrale de Tchernobyl. Cette structure doit rendre la zone étanche et éviter une contamination radioactive plus importante.

Cette infrastructure hermétique commence à être installée au-dessus d\'un réacteur de Tchernobyl, le 15 novembre 2016.
Cette infrastructure hermétique commence à être installée au-dessus d'un réacteur de Tchernobyl, le 15 novembre 2016. (Crédit photo BERD/Novarka)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Une étape majeure a été franchie le 15 novembre, dans la sécurisation de la centrale nucléaire à Tchernobyl en Ukraine. L’enceinte de confinement, une gigantesque structure en acier qui doit recouvrir entièrement les déchets radioactifs produits par la catastrophe, commence à être poussée vers sa position finale. Elle doit recouvrir le réacteur numéro n°4, détruit par une explosion en 1986 mais qui présente encore un risque radioactif. La nouvelle enceinte, en forme de dôme, doit couvrir le premier sarcophage de béton, construit à la va-vite sur le réacteur après la catastrophe.

Une infrastructure gigantesque

Ce dôme est la plus grande structure terrestre mobile jamais construite. Son poids total est de 36 000 tonnes. Il mesure 162 mètres de long et 108 mètres de haut. La nouvelle enceinte de confinement a été construite dans une zone dégagée située près du réacteur numéro 4 et sera poussée sur 327 mètres pour le confiner.

Crédit vidéo BERD/Novarka

Grâce à son étanchéité, la structure en acier permettra de démanteler le sarcophage en béton vieillissant et d’assurer la gestion des déchets radioactifs. Elle doit durer au moins 100 ans et devrait permettre d’effectuer en toute sécurité des opérations de décontamination à l’intérieur du réacteur accidenté.

D’importantes fissures sont apparues sur le sarcophage en béton. Le risque d’effondrement s’est aggravé ces dernières années en raison d’infiltration d’eau et de neige.

40 heures d'opération

"Le déplacement de l’arche sur le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl marque la fin du combat mené depuis 30 ans contre les conséquences de l’accident" a commenté le ministre ukrainien de l'Écologie. "Il s’agit d’une étape historique dans l’amélioration de la sûreté environnementale à travers le monde et dans la zone d’exclusion de Tchernobyl", a-t-il estimé.

L\'arche va être déplacée grâce à un système de vérins hydrauliques.
L'arche va être déplacée grâce à un système de vérins hydrauliques. (Crédit photo BERD/Novarka)

Les opérations de poussage devraient durer 40 heures, réparties sur 5 jours. La construction et l'installation de ce dôme sont assurées par Bouygues et Vinci, deux groupes français.