Suisse : des semaines de 45 heures sans hausse de salaire

L'envolée du franc suisse nuit à la compétitivité des entreprises locales. Conséquence, des milliers d'employés ont dû accepter de passer à la semaine de 45 heures sans hausse de salaire.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Dans la société suisse allemande Bühler, spécialisée dans les machines-outils, depuis un mois, le personnel travaille 45 heures par semaine au lieu de 40 heures, pour le même salaire. "Moi, cela ne me dérange pas, tant que cela aide la société, je suis d'accord, parce que c'est mon travail, mon entreprise", explique un salarié au micro de France 2. Désormais, tous les employés travaillent une heure de plus par jour, cinq jours sur sept, et ce jusqu'en septembre prochain.

Les produits suisses vendus plus chers en Europe

L'envolée du franc suisse en janvier dernier a obligé les entreprises à augmenter le temps de travail. Depuis cette décision de la Banque nationale, le franc suisse a gagné 12% par rapport à l'euro. Conséquence ? Cela renchérit le prix des produits suisses vendus en Europe et les entreprises suisses sont moins compétitives.

Le JT
Les autres sujets du JT