Siemens-Alstom : Bruno Le Maire à Valenciennes pour tenter de rassurer les salariés

Trois jours après le rachat d'Alstom par l'allemand Siemens, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, s'est rendu sur le site industriel de Valenciennes (Nord) pour tenter de rassurer les salariés.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des salariés chauffés à blanc, venus dire au ministre de l'Économie leur inquiétude après le rachat de leur entreprise par l'allemand SiemensC'est dans cette ambiance tendue que commence la visite de Bruno Le Maire, chez Alstom, à Valenciennes (Nord) vendredi 29 septembre. Une visite organisée pour rassurer les salariés. Premier message du ministre : ce rachat est une bonne décision stratégique.

Siemens s'engage sur quatre ans


Siemens s'est engagé à maintenir les emplois et à ne fermer aucun site français pendant quatre ans. Mais l'inquiétude est profonde. Un salarié interpelle le ministre. "Mais après les quatre ans, qu'est-ce-qui va se passer monsieur le ministre ?", l'interroge-t-il. Bruno Le Maire botte en touche : "On va veiller à ce que les engagements soient bien tenus sur les quatre ans. Je veillerai personnellement au respect des engagements. Je ne me défile pas, je prends mes responsabilités", explique-t-il. Un échange cordial, mais qui ne suffit pas pour rassurer. Sur ce site de Valenciennes, Alstom emploie 1 200 salariés sur près de 9 000 dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bruno Le Maire à New York, le 28 juin 2017
Bruno Le Maire à New York, le 28 juin 2017 (EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP)