CARTE. Ecosse, Catalogne, Flandre... l'Europe rêvée des indépendantistes

L'Ecosse décide bientôt de son avenir : va-t-elle choisir de quitter le Royaume-Uni ? Francetv info dresse la carte des autres régions qui s'interrogent sur leur possible indépendance.

France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'Ecosse va-t-elle donner des idées à ses voisins européens ? Les habitants de la région votent, jeudi 18 septembre, pour décider de leur avenir au sein du Royaume-Uni, et peut-être proclamer leur indépendance.

Francetv info vous fait découvrir le visage qu'aurait l'Europe si les velléités indépendantistes de chacun se concrétisaient. Cette carte ne prend pas en compte les revendications autonomistes ou les demandes de rattachement à une autre nation.

Les Catalans, prochains à voter ?

Le scrutin écossais sera suivi de près en Catalogne, où les autorités locales préparent un référendum régional d'autodétermination pour le 9 novembre. Sauf que contrairement aux Britanniques, le gouvernement espagnol refuse le principe du scrutin et souhaite l'interdire, invoquant la Constitution.

Dans une forêt de drapeaux rouge et or, emblème de la Catalogne, des centaines de milliers de nationalistes ont manifesté jeudi à Barcelone pour réclamer la tenue du vote. La préfecture et la mairie, tenue par les nationalistes, s'affrontent sur les chiffres, mais le rassemblement a mobilisé : entre 470 000 et 1,8 million de personnes ont défilé dans les rues de la ville.

De puissants mouvements indépendantistes

Ailleurs, le chemin vers l'indépendance semble encore long, mais les deux provinces ne sont pas les seules à rêver d'émancipation. Depuis longtemps déjà, les îles Féroé envisagent de quitter le royaume du Danemark, sans succès pour l'instant.

Au Pays basque et en Corse, le mouvement indépendantiste reste actif. En Belgique, le spectre de la sécession de la Flandre a été agité à plusieurs reprises ces dernières années, avec l'ascension de la NVA de Bart De Wever.

En Italie, la puissante Ligue du Nord évoque toujours la création de la Padanie, qui regrouperait les régions septentrionales du pays, bien plus riches que le sud. Et au Pays de Galles, la dirigeante du parti nationaliste Plaid Cymru prédit désormais l'indépendance de la province d'ici "une génération", rapporte la BBC (en anglais).

La France continentale elle aussi concernée

D'autres mouvements indépendantistes existent en Europe, mais leur influence reste limitée. C'est le cas du parti des English Democrats, qui s'est décidé, depuis début 2014, à militer pour l'indépendance de l'Angleterre, ou du Parti bavarois en Allemagne. En Espagne, de nombreux partis préfèrent militer pour une autonomie accrue, mais le Bloque nacionalista galego continue de prôner l'indépendance de la Galice.

De façon plus anecdotique, la France continentale est, elle aussi, concernée. Des mouvements indépendantistes ont présenté des candidats aux élections cantonales de 2011 pour défendre la spécificité de la Bretagne, de la Savoie ou de l'Occitanie. Mais les électeurs ont été peu nombreux à se prononcer en leur faveur.