Polémique au Royaume-Uni, car une entreprise française va fabriquer des médailles honorifiques

La société Arthus-Bertrand est chargée de fabriquer certaines des plus prestigieuses récompenses britanniques, ce qui suscite de vives réactions chez des élus conservateurs.

Quelques médailles militaires britanniques.
Quelques médailles militaires britanniques. (ANN RONAN PICTURE LIBRARY / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'amiral Nelson doit se retourner dans sa tombe. Une entreprise française a été autorisée à fabriquer une vingtaine de médailles honorifiques britanniques, parmi lesquelles l'Ordre du Service Distingué ou celle attribuée aux Commandeurs de l'Ordre de l'Empire britannique, rapporte The Telegraph (en anglais), mardi 1er mars. "Nous sommes très fiers d'être la première compagnie étrangère à fournir des médailles sur le marché anglais", s'est félicité Jean-Charles Rocher, directeur des ventes d'Arthus-Bertrand, interrogé dans les colonnes du Times. Basée à Paris, cette société est notamment responsable de la fabrication de plusieurs récompenses françaises, dont la Légion d'honneur.

"Imaginez une Légion d'honneur fabriquée en Allemagne ?"

Pour certains patriotes britanniques, dont le député conservateur Bob Steward, tout ceci est un peu fort de café. "Je pense qu'une médaille attribuée à un citoyen britannique devrait être fabriquée au Royaume-Uni", a résumé ce vétéran de la guerre de Bosnie, d'ailleurs récompensé à ce titre. "Vous imaginez la Légion d'honneur [française] fabriquée en Allemagne ?" Qu'il se rassure, toutefois, puisque l'appel d'offres concernait 78 décorations au total. Huit des neuf sociétés retenues battent bien pavillon britannique, dont le Royal Mint ou le Worcestershire Medal Service. L'honneur de la Couronne est sauf.