Manifestation du mouvement islamophobe Pegida : vingt interpellations à Calais

Ce rassemblement a été interdit par la préfecture. Né en Allemagne, Pegida a appelé à des rassemblements dans de nombreuses villes d'Europe, samedi.

Les manifestants anti-migrants font face aux CRS à Calais (Pas-de-Calais), le 6 février 2016.
Les manifestants anti-migrants font face aux CRS à Calais (Pas-de-Calais), le 6 février 2016. (LOUIS SAN / FRANCETV INFO)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Ils demandaient le démantèlement de la "jungle" de Calais et du camp de Grande-Synthe. Les anti-migrants se sont réunis, samedi 6 février à 13h, à Calais (Pas-de-Calais), à l'initiative, notamment, de la branche française de mouvement islamophobe allemand Pegida. Un rassemblement interdit par la préfecture, qui craignait des "affrontements" en marge du cortège, mais que ses organisateurs ont décidé de maintenir

La police a procédé à 20 interpellations, dont le chef de file du mouvement, le général Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère de 1994 à 1999. Dix personnes ont été placées en garde à vue, indique la préfecture. Les individus interpellés "étaient porteurs d'armes contondantes, d'armes blanches ou de tasers".

Un arrêté d'interdiction ignoré. Si la préfecture a prévenu les organisateurs, ceux-ci ont bravé l'interdit. "La manifestation aura lieu, qu'ils l'interdisent, qu'ils ne l'interdisent pas", indiquait l'un d'eux sur Facebook.

 Un meeting peu suivi. Avant la marche, des militants nationalistes étaient réunis pour une réunion publique, samedi matin, où ne se trouvaient que quelques dizaines de personnes, loin des 300 participants annoncés, selon notre journaliste sur place.

 Des manifestations dans plusieurs villes d'Europe. Le mouvement islamophobe Pegida a annoncé des rassemblements à Dresde (Allemagne), Varsovie (Pologne), Bratislava (Slovaquie), Talinn (Estonie) et Amsterdam (Pays-Bas).

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CALAIS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

23h03 : Ce live est (presque) terminé pour ce soir. Retrouvez l'intégralité des informations développées par francetv info sur notre page d'accueil. En voici l'essentiel.

La manifestation anti-migrants interdite à Calais a bien eu lieu, mais s'est soldée par une vingtaine d'interpellations, dont celle du général Christian Piquemal, ancien chef de la légion étrangère. Le reportage de notre envoyé spécial.

Le XV de France démarre péniblement son Tournoi des six nations, en battant l'Italie d'un rien (23-21). Guy Novès l'a reconnu : "on part de très loin."

Christiane Taubira est l'invitée de Laurent Ruquier dans l'émission On n'est pas couché. Pour suivre l'émission en direct, c'est par ici.

Lyon et Monaco sont les grands vainqueurs de la 25e journée de Ligue 1. Les deux outsiders se replacent dans le sillage du PSG après leurs succès respectifs sur Angers (3-0) et Nice (1-0).

20h28 : "On est chez nous", "Calais aux Calaisiens", "Dehors les migrants","Hollande, démission". Voici un aperçu des slogans scandés, samedi 6 février, devant la gare de Calais. Malgré l'interdiction de manifester décidée par arrêté ministériel, une centaine de personnes se sont rassemblées, à l'appel de la branche française du mouvement islamophobe Pegida. Reportage de notre journaliste Louis San.




(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

20h01 : Il est 20 heures. Le moment du point sur l'actualité de ce samedi soir.

Laborieux, pas très logique, poussif, mais qu'importe. Les Bleus de Guy Novès ont remporté leur premier match du Tournoi des six nations contre l'Italie (23-21).

Une centaine de manifestants se sont massés à Calais, à l'initiative du mouvement islamophobe Pegida, malgré l'interdiction préfectorale. Plusieurs personnes ont été interpellées, dont le chef de file du mouvement.

Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins 14 morts et 150 blessés à Taïwan, cette nuit. Plusieurs immeubles se sont effondrés.

Lyon et Monaco confirment leur regain de forme. En battant Nice (1-0) et Angers (3-0), ces deux équipes réintègrent le top 5 de la Ligue 1.

19h27 : Dans le cortège de la manifestation anti-migrants de Calais, Kevin Reche, le leader du collectif d'extrême-droite Sauvons Calais, et la famille Rougemont, rapporte La Voix du Nord. Le fils Gaël avait brandi un fusil au passage d'une manifestation pro-migrants il y a deux semaines.

18h09 : @anonyme Techniquement, le général Christian Piquemal a occupé le grade de général de corps d'armée à la Légion étrangère de 1994 à 1999.

18h08 : "Général" ? Ce monsieur appartient-il à l'armée française ? Si c'est "non", ce grade n'a pas à être employé dans vos infos

18h01 : 18 heures, il est temps de respirer un grand coup, et de faire le point sur l'actualité.

Laborieux, pas très logique, poussif, mais qu'importe. Les Bleus de Guy Novès ont remporté leur premier match du Tournoi des six nations contre l'Italie (23-21).

Une centaine de manifestants se sont massés à Calais, à l'initiative du mouvement islamophobe Pegida, malgré l'interdiction préfectorale. Plusieurs personnes ont été interpellées, dont le chef de file du mouvement.

Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins 14 morts et 150 blessés à Taïwan, cette nuit. Plusieurs immeubles se sont effondrés.

Les surprises de la première moitié de saison de L1 tirent la langue en cette 25e journée. Nice a chuté à Monaco (0-1) et Angers est mené sur son terrain par Lyon à la pause, sur le même score.

17h21 : À propos de la vingtaine d'interpellés, je precise qu'il y a parmi eux quelques antifas. La préfecture l'a annoncé tout à l'heure.

17h21 : "Ca va être la guerre", prévient-il. "On ne fait pas ça à un homme de 76 ans. C'est un manque de respect."

17h21 : Pour lui, les gendarmes qui ont arrêté le général Piquemal vont être la cible de représailles : "Ils vont se faire défoncer."

17h21 : "Ca va péter. C'est le père de la légion étrangère (...) Les légionnaires sont au courant. Là, ça va être autre chose", avertit-il.