Manifestation du mouvement islamophobe Pegida : vingt interpellations à Calais

Ce rassemblement a été interdit par la préfecture. Né en Allemagne, Pegida a appelé à des rassemblements dans de nombreuses villes d'Europe, samedi.

Les manifestants anti-migrants font face aux CRS à Calais (Pas-de-Calais), le 6 février 2016.
Les manifestants anti-migrants font face aux CRS à Calais (Pas-de-Calais), le 6 février 2016. (LOUIS SAN / FRANCETV INFO)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Ils demandaient le démantèlement de la "jungle" de Calais et du camp de Grande-Synthe. Les anti-migrants se sont réunis, samedi 6 février à 13h, à Calais (Pas-de-Calais), à l'initiative, notamment, de la branche française de mouvement islamophobe allemand Pegida. Un rassemblement interdit par la préfecture, qui craignait des "affrontements" en marge du cortège, mais que ses organisateurs ont décidé de maintenir

La police a procédé à 20 interpellations, dont le chef de file du mouvement, le général Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère de 1994 à 1999. Dix personnes ont été placées en garde à vue, indique la préfecture. Les individus interpellés "étaient porteurs d'armes contondantes, d'armes blanches ou de tasers".

Un arrêté d'interdiction ignoré. Si la préfecture a prévenu les organisateurs, ceux-ci ont bravé l'interdit. "La manifestation aura lieu, qu'ils l'interdisent, qu'ils ne l'interdisent pas", indiquait l'un d'eux sur Facebook.

 Un meeting peu suivi. Avant la marche, des militants nationalistes étaient réunis pour une réunion publique, samedi matin, où ne se trouvaient que quelques dizaines de personnes, loin des 300 participants annoncés, selon notre journaliste sur place.

 Des manifestations dans plusieurs villes d'Europe. Le mouvement islamophobe Pegida a annoncé des rassemblements à Dresde (Allemagne), Varsovie (Pologne), Bratislava (Slovaquie), Talinn (Estonie) et Amsterdam (Pays-Bas).

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CALAIS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

23h03 : Ce live est (presque) terminé pour ce soir. Retrouvez l'intégralité des informations développées par francetv info sur notre page d'accueil. En voici l'essentiel.

La manifestation anti-migrants interdite à Calais a bien eu lieu, mais s'est soldée par une vingtaine d'interpellations, dont celle du général Christian Piquemal, ancien chef de la légion étrangère. Le reportage de notre envoyé spécial.

Le XV de France démarre péniblement son Tournoi des six nations, en battant l'Italie d'un rien (23-21). Guy Novès l'a reconnu : "on part de très loin."

Christiane Taubira est l'invitée de Laurent Ruquier dans l'émission On n'est pas couché. Pour suivre l'émission en direct, c'est par ici.

Lyon et Monaco sont les grands vainqueurs de la 25e journée de Ligue 1. Les deux outsiders se replacent dans le sillage du PSG après leurs succès respectifs sur Angers (3-0) et Nice (1-0).

20h28 : "On est chez nous", "Calais aux Calaisiens", "Dehors les migrants","Hollande, démission". Voici un aperçu des slogans scandés, samedi 6 février, devant la gare de Calais. Malgré l'interdiction de manifester décidée par arrêté ministériel, une centaine de personnes se sont rassemblées, à l'appel de la branche française du mouvement islamophobe Pegida. Reportage de notre journaliste Louis San.




(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

20h01 : Il est 20 heures. Le moment du point sur l'actualité de ce samedi soir.

Laborieux, pas très logique, poussif, mais qu'importe. Les Bleus de Guy Novès ont remporté leur premier match du Tournoi des six nations contre l'Italie (23-21).

Une centaine de manifestants se sont massés à Calais, à l'initiative du mouvement islamophobe Pegida, malgré l'interdiction préfectorale. Plusieurs personnes ont été interpellées, dont le chef de file du mouvement.

Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins 14 morts et 150 blessés à Taïwan, cette nuit. Plusieurs immeubles se sont effondrés.

Lyon et Monaco confirment leur regain de forme. En battant Nice (1-0) et Angers (3-0), ces deux équipes réintègrent le top 5 de la Ligue 1.

19h27 : Dans le cortège de la manifestation anti-migrants de Calais, Kevin Reche, le leader du collectif d'extrême-droite Sauvons Calais, et la famille Rougemont, rapporte La Voix du Nord. Le fils Gaël avait brandi un fusil au passage d'une manifestation pro-migrants il y a deux semaines.

18h09 : @anonyme Techniquement, le général Christian Piquemal a occupé le grade de général de corps d'armée à la Légion étrangère de 1994 à 1999.

18h08 : "Général" ? Ce monsieur appartient-il à l'armée française ? Si c'est "non", ce grade n'a pas à être employé dans vos infos

18h01 : 18 heures, il est temps de respirer un grand coup, et de faire le point sur l'actualité.

Laborieux, pas très logique, poussif, mais qu'importe. Les Bleus de Guy Novès ont remporté leur premier match du Tournoi des six nations contre l'Italie (23-21).

Une centaine de manifestants se sont massés à Calais, à l'initiative du mouvement islamophobe Pegida, malgré l'interdiction préfectorale. Plusieurs personnes ont été interpellées, dont le chef de file du mouvement.

Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins 14 morts et 150 blessés à Taïwan, cette nuit. Plusieurs immeubles se sont effondrés.

Les surprises de la première moitié de saison de L1 tirent la langue en cette 25e journée. Nice a chuté à Monaco (0-1) et Angers est mené sur son terrain par Lyon à la pause, sur le même score.

17h21 : À propos de la vingtaine d'interpellés, je precise qu'il y a parmi eux quelques antifas. La préfecture l'a annoncé tout à l'heure.

17h21 : "Ca va être la guerre", prévient-il. "On ne fait pas ça à un homme de 76 ans. C'est un manque de respect."

17h21 : Pour lui, les gendarmes qui ont arrêté le général Piquemal vont être la cible de représailles : "Ils vont se faire défoncer."

17h21 : "Ca va péter. C'est le père de la légion étrangère (...) Les légionnaires sont au courant. Là, ça va être autre chose", avertit-il.

17h21 : Il me dit "avoir la haine" après l'arrestation du général Piquemal. Pour cet ancien militaire, c'est "l'étincelle de trop".

17h21 : Jean-Philippe Jardin, l'un des organisateurs, indique qu'un adolescent de 16 ans, un manifestant, a légèrement été blessé à la tête

17h20 : Notre journaliste Louis San nous donne quelques informations après la manifestation anti-migrants de Calais... Les participants sont très en colère après l'arrestation d'un de leurs leaders.

17h00 : Des gendarmes sont encore visibles aux abords de la gare mais tout est calme. Les gens promènent leur chien, se promènent.

17h00 : Il y avait quelque manifestants tout à l'heure devant le commissariat de Calais. Ce n'est plus le cas.

17h00 : Notre journaliste Louis San se trouve toujours à Calais, où une manifestation anti-migrants a eu lieu en milieu de journée.

15h48 : Léo Je ne suis pas Calais, j'en suis même très loin, mais je me sens totalement concerné et je suis en accord avec cette manifestation contre les immigrés. Vos propos sont l'image d'un irresponsable et de quelqu'un qui ne respecte pas NOTRE France. Honte à vous.

15h48 : L'état de droit est respecté à Calais ? Finalement les seuls auxquels ont exigent le respect du droit sont ceux qui réagissent face à ces zones de non-droit.

15h48 : Dans les commentaires, certains d'entre vous soutiennent le rassemblement anti-migrants qui a

15h13 : Info donnée par un représentant de la préfecture sur place.Une centaine de manifestants était présente devant la gare.

15h13 : Une vingtaine de personnes ont été interpellées. Majoritairement des personnes d'extrême droite, selon la préfecture.

15h13 : Notre journaliste Louis San signale "une vingtaine d'arrestations" lors du rassemblement anti-migrants à Calais.

14h44 : C'est dingue de demander un état de droit, pour ensuite râler quand la manifestation est interdite. Vous déshonorez les drapeaux français que vous portez en refusant de vous soumettre aux lois de la République !

14h44 : Que ces "militants" sortent de France, dont ils bafouent les valeurs républicaines et humaines !

14h50 : Bonjour @Jacky. Selon Le Figaro, le général de Corps d'Armée Christian Piquemal est un ancien combattant d'élite qui a commandé la légion étrangère de 1994 à 1999. Le militaire à la retraite a aussi "longtemps présidé l'Union nationale des parachutistes (UNP)". L'annonce de sa participation à la manifestation avait réjoui les militants de Pegida.

14h37 : Bonjour, C'est qui ce général ? Français ou allemand ? Vous pouvez préciser? Merci beaucoup

14h36 : La tension est retombée d'un cran. Les gendarmes retirent leur casque.

14h36 : Des hommes sont arrêtés

14h36 : Sur le grand parking, les gendarmes repoussent des manifestants.

14h36 : "Allez taper sur les bons Français, bande de connards", hurle un manifestant à des gendarmes en mouvement

14h36 : La tension est un peu retombée à Calais, après les arrestations de plusieurs manifestants par les gendarmes.

14h16 : Nouvelle mise en garde au mégaphone. "Dernière sommation. Nous allons faire usage de la force."

14h16 : "Les casques !!!!" Les gendarmes s'équipent. Ca va chauffer.

14h38 : Les gendarmes tentent de mettre un terme à la manifestation anti-migrants à Calais. Le général Piquemal, l'un des hommes importants du rassemblement, a été interpellé, selon notre journaliste sur place.

14h34 : Il est 14 heures, rembobinons l'actualité de cette journée :

• Le mouvement islamophobe Pegida maintient sa manifestation anti-migrants à Calais, cette après-midi, malgré une interdiction ministérielle. Suivez notre direct.

• Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins 11 morts et 316 blessés à Taïwan, cette nuit. Plusieurs immeubles se sont effondrés.


• Le Stade de France accueille aujourd'hui un événement sportif, pour la première fois depuis les attentats de Paris. François Hollande assistera au premier match du XV de France dans le Tournoi des Six nations, cet après-midi. Vous pourrez suivre la rencontre en direct sur notre site.

13h40 : Les manifestants approchent de la gare. Les forces de l'ordre s'interposent

13h39 : "Dehors les migrants", "Calais aux Calaisiens", "Hollande démission"... Voilà ce que scandent les manifestants.

13h36 : "On est chez nous", lancent les manifestants. Une petite "Marseillaise" est chantée.Puis "Antifas où es-tu ? Antifas où es-tu ?"

13h36 : Un policier arrive avec un mégaphone et demande aux personnes de rentrer chez elles. Et c'est parti...

13h36 : Près de la gare, là où doit se tenir la manifestation, il y a un important dispositif policier. Ils sont en uniforme et civil.

13h35 : Ambiance tendue devant la gare de Calais, où des militants de Pegida ont maintenu leur manifestation anti-migrants. Bernard Cazeneuve a pourtant interdit le rassemblement, hier.

13h16 : "Si on est en tenue militaire, c'est qu'on va au combat. Or on n'est pas là pour se battre", insiste-t-il.

13h16 : "On avait dit aussi de venir en civil Donc pas de tenues militaires. Désolé", dit-il en regardant un homme en tenue militaire.

13h16 : "On va à Calais. Mais on n'y va pas pour foutre le bordel", prévient le général.

13h16 : Notre journaliste Louis San se trouve toujours avec les militants anti-migrants, qui comptent manifester cet après-midi à Calais.

13h01 : Avant de se mettre à table, revenons sur les actualités de ce matin :

• Le mouvement islamophobe Pegida maintient sa manifestation anti-migrants à Calais, cette après-midi, malgré une interdiction ministérielle. Suivez notre direct.

• Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins sept morts et 316 blessés à Taïwan, cette nuit. Plusieurs immeubles se sont effondrés.


• Le Stade de France accueille aujourd'hui un événement sportif, pour la première fois depuis les attentats de Paris. François Hollande assistera au premier match du XV de France dans le Tournoi des Six nations, cet après-midi.

11h13 : La jungle de Calais, c'est "la gangrène", lance le militaire.

11h13 : _ Général Piquemal: "Pourquoi sont-ils là ? [les migrants]" _ Un homme crie: "Pour nous envahir !"

11h13 : "Nous ne sommes pas des racistes, des islamophobes." Le général Piquemal évoque des "patriotes, unis".

11h13 : Il n'y a pas foule...

11h13 : Mon collègue Louis San a fait le déplacement à Calais pour suivre le rassemblement de Pegida. Il se trouve pour l'instant à un meeting de militants nationalistes, à 20 km de la ville. La création d'une confédération des mouvements nationalistes devrait être annoncée durant cette réunion, selon ses informations.

11h09 : Le mouvement d'extrême droite Pegida maintient sa manifestation anti-migrants à Calais, cet après-midi, malgré l'interdiction préfectorale décidée par Bernard Cazeneuve. Un important dispositif de sécurité a été prévu pour "veiller à faire appliquer l'arrêté préfectoral", rapporte Le Figaro.