Pays-Bas. Une soirée "Projet X" tourne à l'émeute

Les policiers anti-émeutes sont intervenus vendredi soir pour maitriser les quelques 3000 jeunes rassemblés pour fêter les 16 ans d'une internautes dont l'adresse avait été dévoilée sur Facebook.

La police anti-émeutes est intervenue vendredi 21 septembre 2012 dans la commune de Haren (Pays-Bas), pour mettre fin à une soirée \"Projet X\".
La police anti-émeutes est intervenue vendredi 21 septembre 2012 dans la commune de Haren (Pays-Bas), pour mettre fin à une soirée "Projet X". (CATRINUS VAN DER VEEN / MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

PAYS-BAS - Il a fallu l'intervention de la police anti-émeute pour mettre fin à la fête. Suivant la mode des soirées géantes, lancée par le film Projet X, des fêtards ont saccagé une petite commune des Pays-Bas dans la nuit de vendredi 21 à samedi 22 septembre. Plusieurs milliers de personnes avaient répondu présent à l'appel d'une adolescente qui avait accidentellement rendue accessible à tous une invitation à son anniversaire sur Facebook, relate Europe 1.

34 arrestations et 29 blessés

Entre 3 et 4 000 jeunes gens s'étaient rassemblés dans la petite commune de Haren (18 000 âmes), estime la télévision publique NOS. Ils ont tenté de pénétrer dans la rue où se trouve la maison de la jeune fille à l'origine de l'invitation, mais ont trouvé face à eux la police anti-émeutes, contrainte de charger à plusieurs reprises.

Selon l'agence néérlandaise ANP, 29 personnes ont été blessées et 34 ont été arrêtées. Par ailleurs, des lampadaires, des panneaux de signalisation et des voitures ont été endommagés, porfois détruits et un supermarché a été pillé. 

Des mesures de sécurité hors du commun

Tandis que 20 000 personnes s'étaient inscrites sur le réseau social en vue de cette évènement, la municipalité avait pris des mesures inédites, précise Europe 1 qui cite "l'interdiction de boire de l'alcool à proximité de l'endroit concerné" et l'impossibilité d'accéder "à la rue où réside l'adolescente". Cette dernière avait par ailleurs quitté son domicile pour des raisons de sécurité.

Des précédents en France et en Allemagne

Le 19 mai, quelque 1 000 jeunes, âgés de 16 à 20 ans avaient investi et dévasté une villa inoccupée du littoral varois, à Roquebrune-sur-Argens. Tous avaient répondu à l'invitation de deux organisateurs, lesquels revendiquaient vouloir faire parler d'eux en organisant une soirée "Projet X." Un mois plus tard, la justice les a condamnés à un an de prison, dont 6 mois ferme, et à verser 20 000 euros euros de provisions aux propriétaires de la villa.

D'autres soirées organisées via Facebook ont dérapé, rappelle Sud Ouest. En Allemagne, une liaison ferroviaire a été partiellement interrompue en août "après que près de 350 personnes se furent invitées à une fête organisée par deux frères jumeaux de 15 ans."