Naufrage de migrants au large des côtes turques : au moins 37 morts

Au moins 33 migrants ont péri ces dernières heures en mer Egée. Il s'agit de personnes originaires de Syrie, d'Afghanistan et de Birmanie, qui tentaient de rallier la Grèce depuis les côtes turques. On compte des enfants parmi les victimes. Ce nouveau naufrage s'ajoute à une liste de drames déjà longue.

(Parmi les victimes, ce petit enfant dont le corps a été découvert sur le rivage près de la ville d'Ayvacik © REUTERS)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Depuis le 1er janvier la mer a déjà fait plus de victimes, au large des côtes turques, que lors des huit premiers mois de 2015. Et en dépit de l'entente entre Ankara et l'Union européenne signé en novembre, le nombre de réfugiés qui transite par son territoire n'a pas diminué. Au contraire, depuis quelques jours, les naufrages se multiplient. On compte également de plus en plus d'enfants sur les embarcations de fortune, ils constituent parfois la moitié des passagers. On compte d'ailleurs plusieurs enfants parmi les victimes qui ont été retrouvées par les garde-côtes turcs la nuit dernière. De son côté l'Organisation internationale pour les migrations tire la sonnette d'alarme : en raison des conditions climatiques hivernales notamment, le risque de naufrage est de plus en plus élevé. Le taux de mortalité en mer augmente de façon alarmante, selon l'organisation.