Tunisie : un homme donne une sépulture aux migrants

Un ancien pêcheur tunisien se bat pour que les dépouilles des migrants morts en mer soient enterrées. Il vient de lancer un appel à l'aide internationale. Une équipe de France 3 l'a rencontré.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Inlassablement, avec sa pelle à la main, Chamseddine Marzoug, ancien pêcheur, arpente une parcelle de sable de Zarzis (Tunisie) où reposent des dizaines de femmes, d'hommes et d'enfants. Il ne connait ni leurs noms ni leurs âges, mais il s'est fait un devoir de leur offrir une sépulture. "Nous ne demandons rien d'autre qu'un cimetière, qui respecte la dignité des êtres humains", confie-t-il à France 3.

Appel à l'aide

Ancien pêcheur, Chamseddine Marzoug a longtemps été témoin du drame des migrants en Méditerranée. Au large des côtes tunisiennes, des embarcations de fortune où s'entassent des centaines de personnes. Témoin aussi de scènes macabres, celle de corps échoués sur les plages. À Zarzis, les pêcheurs et les organisations humanitaires n'ont pas les moyens d'enterrer les morts, alors ils en appellent à la solidarité. En attendant un cimetière digne de ce nom, Chamseddine Marzoug continuera d'honorer la mémoire des noyés de la Méditerranée. Depuis le début de l'année, une quarantaine de migrants a péri au large de Zarzis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres des ONG Médecins sans frontières et SOS Méditerranée viennent en aide à des migrants dans la mer Méditerranée, le 27 juin 2017.
Des membres des ONG Médecins sans frontières et SOS Méditerranée viennent en aide à des migrants dans la mer Méditerranée, le 27 juin 2017. (LENA KLIMKEIT / AFP)