VIDEO. Un drone filme le poste-frontière grec d'Idomeni, où des milliers de personnes tentent de passer en Macédoine

Aux abords de ce village grec, plus de 11 500 personnes attendent de traverser la frontière pour rejoindre les pays de l'Europe du Nord.

Voir la vidéo
EVN
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Nous avons conscience que les conditions sont difficiles à Idomeni et nous nous activons pour changer cette situation." Le ministre grec chargé de la politique d'immigration, Yannis Mouzalas, reste confiant sur la gestion de la crise migratoire. La situation est pourtant grave à la frontière nord de la Grèce avec la Macédoine, où plus de 11 500 personnes attendent de traverser la frontière pour rejoindre les pays de l'Europe du Nord, selon la police de la région. Un survol par un drone, jeudi 3 mars, montre bien le manque de dispositif d'accueil pour ces migrants.

Près de 32 000 migrants à travers la Grèce

Ces dix derniers jours, "près de 1 200 personnes" ont traversé la frontière depuis le poste frontalier grec d'Idomeni. La Macédoine est le premier pays sur la route des Balkans empruntée par les migrants pour rejoindre l'Europe du Nord après leur arrivée en Grèce via la Turquie. La Macédoine, à l'instar de certains pays de l'ouest des Balkans et de l'UE, a décidé de limiter considérablement le nombre de migrants entrant sur son territoire. Des heurts éclatent parfois entre forces de police grecques et migrants qui veulent prendre les trains vers la Macédoine.

Voir la vidéo

Le nombre de réfugiés et migrants à travers la Grèce a atteint près de 32 000 personnes, selon le ministre grec de la Défense, Dimitres Vitsas. "Il y a actuellement dans les îles de la mer Egée 6 857 réfugiés" (arrivés des proches côtes turques) et "en Grèce continentale 24 985", a précisé le ministre jeudi, lors d'une conférence de presse.

Les réfugiés alignés en face de la clôture de la frontière à Idomeni entre la Grèce et la Macédoine, le 3 mars  2016.
Les réfugiés alignés en face de la clôture de la frontière à Idomeni entre la Grèce et la Macédoine, le 3 mars  2016. (MICHAEL KAPPELER / DPA / AFP)