VIDEO. Migrants : Cazeneuve visite le premier "hotspot" d'enregistrement installé sur l'île grecque de Lesbos

Plus de 800 000 réfugiés s'y sont présentés en 2015, c'est le centre névralgique de la crise des migrants que Bernard Cazeneuve a voulu inspecter jeudi

Voir la vidéo
MARC DE CHALVRON et YANN MOINE - FRANCE 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La moitié des migrants qui entrent en Europe transitent par ce lieu, le camp de Moria, dans l'île grecque de Lesbos. Plus de 800 000 réfugiés s'y sont présentés en 2015, c'est le centre névralgique de la crise des migrants que Bernard Cazeneuve a voulu inspecter jeudi 4 février.

C'est dans les bâtiments en préfabriqué que le premier "hotspot" a été installé en Grèce. Ils y sont triés et enregistrés dans les fichiers européens par les employés de l'agence européenne Frontex.

800 migrants contrôlés quotidiennement sur les 2 000 arrivants

Aujourd'hui, ils sont 200 agents vérificateurs de Frontex à Lesbos pour 2 000 migrants qui arrivent dans l'île tous les jours. Seules 800 personnes sont contrôlées quotidiennement, les moyens manquent : "Il y a encore beaucoup de choses à faire" lance le ministre devant la caméra de France 2. Bernard Cazeneuve a également mis en garde contre "un risque pour Schengen" si les Européens ne parviennent pas à avancer sur le contrôle aux frontières extérieures

 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernard Cazeneuve visite le camp de réfugiés de la Moria dans île grecque de Lesbos (Grèce), le 4 février 2016
Bernard Cazeneuve visite le camp de réfugiés de la Moria dans île grecque de Lesbos (Grèce), le 4 février 2016 (MARCOS ANDRONICOU / SIPA)