Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. La Hongrie veut mettre les migrants en détention dans des conteneurs

Après un mur et un référendum anti-migrants, la détention automatique en conteneurs. La Hongrie de Viktor Orbán défie ouvertement l'Union européenne avec ce nouveau projet contraire à ses directives. Un extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La politique anti-immigration du Premier ministre hongrois Viktor Orbán franchit un nouveau palier. En projet, la détention automatique de tous les réfugiés transitant par la Hongrie, en violation des lois de l'Union européenne. Un extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Eté 2015 : des milliers de réfugiés entrent en Hongrie. Le gouvernement, qui s'est pourtant engagé à la solidarité avec l'Union européenne en signant sa charte, refuse d'accueillir 2 000 migrants. Il bloque le flux en érigeant un mur. 

Un référendum est ensuite organisé pour demander aux Hongrois s'ils sont pour ou contre cette exigence de solidarité européenne. Sur les affiches de la campagne, des slogans comme celui-ci : "Depuis la crise migratoire, les harcèlements sexuels ont fortement augmenté". 

Le référendum est un fiasco pour Viktor Orbán, mais il continue à agiter la menace de l'étranger. Le Premier ministre a refusé de rencontrer les journalistes d'"Avenue de l'Europe" : il réserve aux médias qu'il contrôle ses formules chocs telles que "un bon migrant, c'est un migrant qui ne vient pas. Le meilleur chiffre, c'est zéro".

Détention pour tous, même les mineurs

Aujourd'hui, le gouvernement a un nouveau projet : enfermer les réfugiés dans des conteneurs le temps d'examiner leur situation. Des détentions automatiques contraires aux directives européennes, nous dit la codirectrice de l'ONG Helsinki Committee [lien en anglais] de Budapest : "Les autorités ont même dit qu'elles savaient que cela violait les lois de l'Union européenne, mais qu'elles allaient quand même mettre en place ces mesures drastiques 'pour protéger la Hongrie'."

"Ces détentions s'appliqueront à tout le monde, sans exception, détaille Marta Pardavi : enfants, familles, victimes de tortures, femmes seules, mineurs non accompagnés..." Six cents personnes demandent actuellement l'asile politique à la Hongrie.

Extrait de "Hongrie : le beurre, l'argent du beurre et le sourire de l'Europe", diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag" le 15 mars 2017.

Migrants en Hongrie
Migrants en Hongrie (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)