VIDEO. En Belgique, des demandeurs d'asile irakiens demandent à retourner chez eux

Cent onze demandeurs d'asile déboutés ou qui attendaient encore une décision de l'Etat belge sont retournés à Bagdad. Leur voyage a été financé par Bruxelles.

Voir la vidéo
RTBF / EVN
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Belgique organise le retour volontaire de migrants irakiens vers leur pays d'origine. Cent onze demandeurs d'asile déboutés, ou qui attendaient encore une décision de l'Etat belge, ont pris le chemin du retour vers Bagdad. Ils ont embarqué lundi 1er février depuis l'aéroport Bruxelles-National.

Le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et la Migration, Theo Francken a fait le déplacement pour ce premier vol spécialement affrété pour le retour de volontaires : "Ils sont déçus, ils veulent retourner, je ne vais pas les arrêter, je vais le faciliter," dit-il devant la caméra de la télévision belge RTBF et d'ajouter : "Quand des centaines de personnes veulent partir, ce sont des lits pour les autres" qui arrivent, estime-t-il.

250 euros pour chaque Irakien qui repart dans son pays

Selon la RTBF, le vol a été organisé à l’initiative de L'Agence fédérale belge pour l'accueil des demandeurs d'asile (Fedasil) et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Cette dernière suivra pendant un an ces hommes et ces femmes qui ont choisi de rentrer au pays. L'Etat belge a donné 250 euros à chaque Irakien qui repart dans son pays. Ces migrants irakiens sont les premiers, en Belgique, à retourner volontairement dans leur pays, rappelle Le Soir.

En Allemagne, des migrants irakiens ou kurdes repartent également chez eux. Les départs de 70 personnes avaient été suivis par France 2.

Capture d'écran montrant des réfugiés irakiens de Belgique qui retournent à Bagdad depuis le terminal de l'aéroport de Bruxelles-National,
Capture d'écran montrant des réfugiés irakiens de Belgique qui retournent à Bagdad depuis le terminal de l'aéroport de Bruxelles-National, (RTBF)