Somme : le casse-tête de l'accueil des migrants mineurs

Certains départements sont débordés face aux demandes d'hébergement de migrants. C'est le cas notamment dans la Somme. Pour tenter d'y remédier, des particuliers n'hésitent pas à accueillir momentanément certains d'entre eux.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans la Somme, des particuliers se proposent d'héberger pendant quelques temps des migrants mineurs. À l'heure du déjeuner, Bruno Galloo cuisine pour dix mineurs venant de Côte d'Ivoire, de Guinée, du Cameroun, sans famille. Il a accepté de les accueillir durant deux semaines. Le reste du temps, ils sont à la rue ou hébergés par d'autres bénévoles.

Un département dépassé par la situation

Selon la loi, ce sont les services départementaux qui auraient dû les mettre à l'abri, au titre de l'aide sociale à l'enfance. Mais, partout, ils ont trouvé porte close. Rien que cette année, près de 200 mineurs isolés sont arrivés dans le département de la Somme. Le président du conseil départemental ne sait plus où les loger. Il a dix foyers à sa disposition pour ce genre de situations, mais ils sont déjà tous pleins. Le département a consacré 7 millions d'euros pour l'aide à l'enfance cette année, c'est plus du double par rapport à l'année dernière. À cela s'ajoute l'investissement bénévole de dizaines de familles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Migrants : le difficile accueil des mineurs
Migrants : le difficile accueil des mineurs (FRANCE 2)