Nouveau naufrage en mer Egée : au moins 37 morts dont plusieurs enfants

Jeudi déjà, 24 migrants dont dix enfants étaient morts noyés au large de l'île grecque de Samos.

Des gendarmes turques récupèrent les corps de victimes d'un naufage en mer Egée, samedi 30 janvier 2016. 
Des gendarmes turques récupèrent les corps de victimes d'un naufage en mer Egée, samedi 30 janvier 2016.  (OZAN KOSE / AFP)

Mis à jour le , publié le

Nouveau drame en mer Egée. Samedi 30 janvier, au moins 37 migrants, surtout des femmes et des enfants, dont au moins un bébé, se sont noyés en tentant de gagner la Grèce depuis la Turquie, après le naufrage de leur embarcation.

Originaires de Syrie, d'Afghanistan mais aussi de Birmanie, ils voulaient accoster sur l'île de Lesbos depuis la province turque de Canakkale. Les gardes-côtes turcs ont fait état d'au moins 37 morts, précisant avoir pu secourir 75 personnes.

Un mois de janvier très meurtrier

Jeudi déjà, 24 migrants dont dix enfants étaient morts noyés au large de l'île grecque de Samos. Et la veille, sept personnes dont deux enfants au large de l'île de Kos. La semaine dernière, 45 migrants avaient péri dans trois naufrages dans la même zone.

Malgré les conditions hivernales et les restrictions imposées par certains pays européens, qui ont rétabli les contrôles à leurs frontières, les arrivées se sont poursuivies tout au long de janvier : au total, les arrivées de migrants par la Méditerranée en Europe se sont élevées à 46 240 depuis le début de l'année, dont 44 040 sont passés par la Grèce et 2 200 par l'Italie, selon le Haut commissariat des réfugiés des Nations unies, faisant 200 morts en mer Egée.