Migrants : six intox qui ont circulé ces dernières semaines sur le web

De nombreux articles et photos ont été publiés récemment sur le web et les réseaux sociaux pour dénoncer l'arrivée de réfugiés en Europe. Francetv info démonte les six principaux "hoax" que vous avez peut-être vus passer.

Un photo-montage relayé par le site croate Hrvat Sam ["Je suis croate"] censé prouver qu'un réfugié arrivé en Allemagne est en fait un jihadiste du groupe Etat islamique.
Un photo-montage relayé par le site croate Hrvat Sam ["Je suis croate"] censé prouver qu'un réfugié arrivé en Allemagne est en fait un jihadiste du groupe Etat islamique. (DR)

Mis à jour le , publié le

Depuis la fin du mois d'août, des centaines d'articles sont publiés chaque jour sur l'afflux de migrants en Europe. Parmi eux se glissent certains "hoax", c'est-à-dire de fausses informations présentées comme vraies. Francetv info en a listé six, et vous expliquent pourquoi elles relèvent de la manipulation. 

1La photo du petit Aylan trafiquée ?

Ce qui circule. Des internautes assurent que le corps d'Aylan, enfant syrien de 3 ans et demi retrouvé mort sur une plage de Bodrum (Turquie), a été déplacé pour augmenter l'impact émotionnel de la photo. Les partisans de cette théorie en veulent pour preuve ce cliché, où un enfant mort gît le long d'une plage de Bodrum au milieu des rochers, et non sur une plage dégagée, comme c'était le cas pour la photo devenue iconique

Un gendarme turc se penche sur le corps d'un enfant mort sur une plage de Bodrum (Turquie), le 2 septembre 2015.
Un gendarme turc se penche sur le corps d'un enfant mort sur une plage de Bodrum (Turquie), le 2 septembre 2015.

Pourquoi c'est faux. Il existe une confusion entre les clichés : les photos montrent deux enfants différents. Le directeur de la photographie de l’Anadolu Agency, Ahmet Sel, qui a diffusé la photo ci-dessus, explique au Monde.fr que ce cliché a été pris par la gendarmerie turque presque au même endroit où a été retrouvé Aylan. Mais sur une autre image de cet enfant mort, qui est "plus âgé" qu'Aylan, selon le photographe, la texture des semelles et la couleur du tee-shirt ne correspondent pas à ceux d'Aylan. L’agence de presse turque IHA assure donc que le corps du deuxième enfant est celui du frère d’Aylan, Galip. 

2 Une petite fille tuée à Calais par un migrant ?

Ce qui circule. "Chloë, 9 ans, enlevée, tuée et violée à Calais par un immigré." Voici le titre d'un article qui circulait sur Facebook la semaine dernière, dont le contenu renvoyait sur France 3 Nord-Pas-de-Calais. Il a été partagé des centaines de fois, avant d'être retiré.

Pourquoi c'est faux. La rédaction de France 3 s'est aperçue qu'un article datant d'avril, et portant sur le meurtre de la jeune Chloë tuée par un Polonais, connaissait un succès très important depuis mercredi. "Son titre a été modifié sur Facebook par des internautes pour stigmatiser les immigrés et créer un amalgame avec les réfugiés", écrit le site de la chaîne, qui précise qu'une association de motards est à l'origine de la manipulation. Le trésorier s'est excusé et le post a été dépublié.

3Des migrants refusent de la nourriture non-halal ? 

Ce qui circule. "S’ils ne veulent pas manger le non-halal, qu’ils crèvent." Le site d'extrême droite Riposte laïque commente ainsi une vidéo tournée à la frontière entre la Macédoine et la Grèce. On y voit des policiers tenter de distribuer de la nourriture fournie par la Croix-Rouge à des migrants. Mais ils finissent par y renoncer quand les réfugiés font des gestes laissant entendre qu'ils ne veulent pas prendre ces colis. Geert Wilders, populiste d’extrême droite et député néerlandais, s'est fait le relais de cette intox, sur Twitter.

Pourquoi c'est faux. La Croix-Rouge raconte à Libération.fr l'envers du décor. "Tout le personnel de la Croix-Rouge est occupé à prodiguer des soins médicaux. Sous la pluie, piétinant dans la boue, les centaines de réfugiés s’impatientent, relate le site. La police prend alors l’initiative de distribuer de la nourriture. Mais le ressentiment des migrants, épuisés, en colère contre l’interdiction de franchir la frontière, est tel qu’ils tournent le dos à ces colis venant des autorités." Rien à voir avec le halal, donc, d'autant que les produits distribués (biscuits, conserves, sucre...) respectaient bien les interdits de l'islam, conformément au plan d'action de la Croix-Rouge.

4Un jihadiste s'est glissé parmi les réfugiés ? 

Ce qui circule. Un photo-montage relayé par le site croate Hrvat Sam ["Je suis croate"] montre un réfugié arrivé en Allemagne photographié dans une vie antérieure... en Syrie, dans les rangs du groupe Etat islamique. "Les réfugiés islamistes ne sont pas les bienvenus en Croatie", affiche la légende.

Un photo-montage relayé par le site croate Hrvat Sam ["Je suis croate"] censé prouver qu'un réfugié arrivé en Allemagne est en fait un jihadiste du groupe Etat islamique.
Un photo-montage relayé par le site croate Hrvat Sam ["Je suis croate"] censé prouver qu'un réfugié arrivé en Allemagne est en fait un jihadiste du groupe Etat islamique. (DR)

Pourquoi c'est faux. S'il s'agit bien du même homme sur les deux photos, celle de droite n'indique en rien qu'il est un jihadiste. C'est même plutôt l'inverse. Premier indice, repéré par France 24, il ne porte pas de barbe, ce qui est pourtant obligatoire chez les fondamentalistes. Deuxième indice, décrypté sur Twitter par le rédacteur en chef de Radio Saw Beirut, son uniforme : il s'agit de celui d'un soldat kurde appartenant aux Unités de protection du peuple (YPG), qui se battent justement contre l’organisation Etat islamique en Syrie. 

5Des locataires expulsés dans le Loiret au profit de migrants ?

Ce qui circule. Une capture écran d'un mail est relayée sur les réseaux sociaux. Le texte émanerait de la préfecture du Loiret, qui demanderait aux habitants d’un immeuble d'Orléans de quitter les lieux pour accueillir les réfugiés syriens et irakiens.

Pourquoi c'est faux. Un simple coup de fil a permis de démonter ce fake. Contactée par Metronews, "la préfecture du Loiret confirme qu’il s’agit d’un faux et qu’il n’y a pas d’expulsion prévue pour reloger les migrants". En y regardant à deux fois, on constate certains détails fantaisistes dans ce mail, comme la mention du type de petit-déjeuner que la préfecture aurait demandé aux locataires de fournir aux réfugiés ("pitch, chocapic ou encore pépito").

6Des maisons à 1 euro offertes par Valls à Roubaix ?

Ce qui circule. Le Premier ministre, Manuel Valls, aurait prévu d'offrir "mille maisons de Roubaix aux migrants". Il l'aurait même annoncé sur Twitter et son tweet aurait été retweeté plus de 12 000 fois, à la fin août. 

Pourquoi c'est faux. Il suffit de retrouver l'auteur du premier article à ce sujet pour s'apercevoir qu'il s'agit d'une intox. Cette "info" émane, en effet, de Nordpresse.be, un site parodique, équivalent belge du Gorafi.fr.