Migrants : Sciences Po ouvre ses portes aux réfugiés désireux de poursuivre leurs études

Grâce à une association d'étudiants, la prestigieuse école parisienne propose des cours gratuits aux réfugiés qui souhaitent s'intégrer.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Beaucoup l'ignorent, mais la plupart des migrants sont diplômés ou exerçaient des professions supérieures avant de devoir s'exiler. Problème : ils ont du mal à s'insérer dans le marché du travail en France. Sciences Po a décidé de les aider : depuis cette semaine, une vingtaine d'entre eux peut suivre des cours d'anglais et de français.

Zaid Al Azem est très heureux de pouvoir suivre son premier cours d'anglais. A Damas, ce Syrien était avocat. En France depuis cinq mois, il veut acquérir un bon niveau en langues. Pour suivre ces cours, la motivation est le seul critère.

"Un moyen d'intégration"

A l'origine de ces cours gratuits, on trouve une association d'étudiants de la célèbre école parisienne. "L'université est un moyen d'intégration, c'est évident", assure à France 3 Alyette Tristsch, de l'association Kiron. Dans quelques mois, Zaid espère intégrer un master. Son objectif : utiliser ses connaissances pour aider à la reconstruction de la Syrie, quand le conflit aura pris fin. Un long chemin l'attend.

Le JT
Les autres sujets du JT
L'entrée du bâtiment de Sciences Po à Paris, le 16 avril 2015.
L'entrée du bâtiment de Sciences Po à Paris, le 16 avril 2015. (MAXPPP)