Migrants : "Les solutions proposées ne s'inscrivent pas dans une vraie politique d'accueil"

Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France, est l'invité du Soir 3 ce vendredi 7 juillet.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Près de 2 800 migrants ont été évacués de campements de fortune à la Chapelle, dans le nord de Paris, et ont été redirigés vers des bâtiments réquisitionnés en Île-de-France. Que va-t-il se passer pour ces personnes désormais ?

"On doit avoir une réunion avec Gérard Collomb à ce sujet. Je pense qu'il y a un certain nombre de gens à qui on va proposer l'asile en France. Mais ce qui nous inquiète ce sont, en particulier, tous les autres à qui on ne va pas répondre aujourd'hui. Certains vont remonter sur Calais, certains vont remonter sur Paris. C'était déjà l'alerte que nous avions lancée à l'époque du démantèlement de la 'Jungle' de Calais", explique Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France.

Une conférence nationale

L'évacuation des campements de la Chapelle est la 34e opération de ce type à Paris depuis juin 2015. "Ce sont à chaque fois des solutions un peu provisoires, un peu improvisées, et qui ne s'inscrivent pas dans une réelle vision et dans une réelle politique d'accueil des migrants", poursuit Thierry Kuhn.


Mais comment peut-on accéder à une solution plus pérenne ? "Nous demandons une vraie concertation, une vraie conférence nationale sur la question des migrants avec l'ensemble des acteurs, avec les responsables politiques (...) car il y a des initiatives extraordinaires qui ont lieu sur tout le territoire français", insiste le président d'Emmaüs France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thierry Kuhn, président d\'Emmaüs France, est l\'invité du Soir 3 ce vendredi 7 juillet.
Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France, est l'invité du Soir 3 ce vendredi 7 juillet. (FRANCE 3)