Migrants : l'Italie menace de fermer ses ports

Aujourd'hui encore, jeudi 29 juin, 5 000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes. Ils étaient 12 000 hier et avant-hier. L'Italie menace de fermer ses ports aux bateaux étrangers qui transportent des réfugiés secourus en Méditerranée. François Beaudonnet, en direct de Rome, fait le point.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

S'agit-il d'un ultimatum posé à l'Europe ? Pour François Beaudonnet, envoyé spécial en direct de Rome, "il s'agit bien d'un ultimatum, basé sur une situation véritablement dramatique". Depuis dimanche 25 juin, "on assiste à une explosion de l'arrivée du nombre de migrants sur les côtes italiennes, et ce qui est encore plus terrible peut-être, ce sont les conditions de sauvetage de ces migrants", témoigne le journaliste.

Une mesure interdite par le droit international

"Les informations qui nous arrivent de Méditerranée font état d'une situation de cauchemar avec des équipes de sauveteurs qui sont débordées et peut-être de très nombreux morts", poursuit l'envoyé spécial. "Alors oui, c'est vrai, l'Italie menace de fermer ses ports aux bateaux chargés de migrants parce que ses centres de rétention sont pleins à craquer, mais elle ne le fera pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que le droit international le lui interdit. L'objectif de cet ultimatum était en fait d'attirer l'attention du reste de l'Europe qui semble se moquer éperdument de ce qui se passe ici. Et en ce sens, c'est réussi", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants secourus en mer Méditerranée arrivent au port de Salerne (Italie), le 26 mai 2017.
Des migrants secourus en mer Méditerranée arrivent au port de Salerne (Italie), le 26 mai 2017. (ALESSIO PADUANO / ANADOLU AGENCY / AFP)