Migrants : l'Europe sombre dans la crise du chacun pour soi

Les frontières se ferment, la Grèce croule face à l'afflux de réfugiés et c'est tout le continent qui se retrouve dans une situation délicate.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

La question des migrants qui arrivent en masse en Europe divise les pays du continent. La Grèce est devenue un cul-de-sac. Au nord, les frontières ne s'ouvrent plus. "Nous, les Grecs, sommes seuls face à ce problème. L'Europe ne fait rien", confie à France 3 une habitante d'Athènes, où deux réfugiés désespérés ont tenté de se pendre sur une place publique.

Depuis quelques jours, la porte de l'Europe se ferme à la limite de l'espace Schengen. Les pays des Balkans se sont entendus avec l'Autriche pour boucler l'accès. La politique du chacun pour soi inquiète Bruxelles, qui tire le signal d'alarme. "Il y a un danger, un risque que tout s'effondre. Nous avons tous la responsabilité de faire des efforts pour trouver une solution qui respecte les accords européens", affirme Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé des migrants.

La situation à Calais inquiète la Belgique

En France, une partie du camp de fortune de Calais (Pas-de-Calais) est en cours de démantèlement. Des hébergements, ailleurs sur le territoire, sont proposés aux réfugiés. Inquiète de voir arriver des migrants, la Belgique a rétabli des contrôles aux frontières. Dans la capitale, cette décision a déclenché plusieurs manifestations. Les pays agissent séparément et c'est toute l'Europe qui est en crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants dans la jungle de Calais, le 23 février 2016.
Des migrants dans la jungle de Calais, le 23 février 2016. (MAXPPP)