VIDEO. Migrants : à Zeebruges, en Belgique, la peur d'un nouveau Calais

Des centaines de migrants tentent de passer en Angleterre par Zeebruges, une station balnéaire belge.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Les autorités belges ont peur que Zeebruges, station balnéaire qui longe la mer du Nord, ne deviennent un nouveau Calais. La ville enregistre un afflux de migrants ces dernières semaines.

A La Panne, à la frontière franco-belge, les navettes amènent chaque jour des migrants de Calais ou Grande-Synthe, car là-bas, le passage devient de plus en plus compliqué à cause des contrôles de police. "On veut aller en Angleterre, et on veut voir à Zeebruges si on a une chance d'y arriver", témoigne un migrant. Après trois heures de voyage depuis Calais, ils arrivent au port de Zeebruges, où ils chercheront le meilleur moyen d'embarquer sur un ferry, car ici, il y a moins de patrouilles de police, et plus d'espoir de passer.

Le gouvernement belge ne veut pas de camp de migrants

Quelques riverains leur viennent en aide, tiraillés entre l'aide humanitaire et le risque de fixer un camp sous leurs fenêtres. Le gouvernement a annoncé qu'il ne tolérerait aucun camp de migrants sur son territoire, alors il met les moyens. Mais les migrants ne partiront pas, et iront se cacher dans les dunes le soir venu pour attendre les camions, exactement le même phénomène qu'à Calais, il y a vingt ans.
 

Le JT
Les autres sujets du JT