L'Angleterre accorde l'asile à un migrant qui avait traversé le tunnel sous la Manche à pieds, Eurotunnel s'insurge

Abdul Rahman Haroun, 40 ans, avait été arrêté début août, près de la sortie du tunnel, côté anglais.

L'entrée du tunnel sous la Manche côté français à Calais (Pas-de-Calais), le 26 octobre 2015.
L'entrée du tunnel sous la Manche côté français à Calais (Pas-de-Calais), le 26 octobre 2015. (THIERRY THOREL / CITIZENSIDE / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Eurotunnel redoute un mauvais signal envoyé aux migrants. La société a qualifié, mardi 5 janvier, de "regrettable" l'attribution de l'asile par l'Angleterre à un Soudanais, qui avait parcouru presque entièrement les 50 km du tunnel sous la Manche pour rejoindre la Grande-Bretagne au cours de l'été.

"C'est regrettable car ça peut donner de mauvaises idées à certains migrants et les encourager à risquer leur vie", a indiqué un porte-parole d'Eurotunnel interrogé par l'AFP. 

Poursuivi pour obstruction à la circulation

Abdul Rahman Haroun, 40 ans, avait été arrêté début août, près de la sortie du tunnel, côté anglais. Il devait comparaître lundi devant le tribunal de Cantorbéry (sud-est de l'Angleterre) pour obstruction à la circulation dans le tunnel, une infraction passible de deux ans de prison. Mais l'audience a été ajournée au 18 janvier, pour réétudier son dossier au vu de son nouveau statut de réfugié.

Le Soudanais, qui comparaissait par visioconférence depuis la prison de Elmley, a en attendant été remis en liberté sous caution, avec obligation de se présenter à la police une fois par semaine.