DIRECT. "Jungle" de Calais : l'évacuation des mineurs isolés a commencé

Deux jours après le démantèlement total de la "jungle", les mineurs encore sur place sont à leur tour conduits loin de Calais, où devraient être examinées leurs demandes de transfert vers le Royaume-Uni, une opération délicate qui mise notamment sur leur adhésion à ce projet.

Un car de mineurs isolés quitte l\'ex-\"jungle\" de Calais (Pas-de-Calais), le 2 novembre 2016. 
Un car de mineurs isolés quitte l'ex-"jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 2 novembre 2016.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
Catherine FournierVincent MatalonKocila MakdecheFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Deux jours après la fin du démantèlement du bidonville, l'évacuation totale des quelque 1 500 mineurs de l'ex-"jungle" de Calais a débuté, mercredi 2 novembre, avec le départ d'un premier car, immédiatement suivi d'un deuxième. Le premier véhicule, avec 43 mineurs à bord, a quitté peu avant 8h30 pour Carcassonne l'enceinte du Centre d'accueil provisoire (CAP), composé de conteneurs, où résident les mineurs. Un deuxième autocar est parti moins de 10 minutes plus tard.

"Les mineurs du Centre d'accueil provisoire partiront par bus dans des centres pour mineurs partout en France où leur demande de transfert au Royaume-Uni sera traitée par les autorités britanniques",  indique un document de la préfecture du Pas-de-Calais à destination des jeunes migrants diffusé mardi. 

 "Plus aucune demande de transfert vers le Royaume-Uni sera traitée à Calais. Le suivi des dossiers et les départs vers le Royaume-Uni se feront à partir des centres pour mineurs", ajoute ce document qui précise que "les autorités britanniques" accompagneront les migrants lors du trajet.

 Mardi, en début de soirée, une rixe a éclaté entre une centaine de migrants mineurs érythréens et afghans sur le site de l'ex-bidonville, faisant quatre blessés légers qui ont été transportés au centre hospitalier de Calais, selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CALAIS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

23h28 : "Les gouvernements de la France et du Royaume-Uni ne se sont pas montrés à la hauteur de leurs obligations (...) dans la façon dont ils ont géré la situation des enfants vivant dans le camp de migrants de Calais." C'est ce que vient d'estimer le Comité des Nations Unies sur les droits de l'enfant. "Les événements de la semaine dernière ont montré clairement que des considérations politiques et autres ont prévalu sur les promesses initialement faites", souligne encore l'ONU.

21h07 : "Demain, [les demandeurs d'asile de Calais] parleront français. Demain, ils porteront nos valeurs. Demain, certains seront députés, membres du gouvernement..." Voici, en vidéo, la déclaration de Manuel Valls lors de la remise du prix de la laïcité.

(FRANCEINFO)

20h05 : Il est 20 heures. Faisons un point sur l'actualité :

Deux jours après le démantèlement total du camp, le gouvernement a mené dans le calme l'évacuation de l'ensemble des 1 616 mineurs isolés encore présents vers des centres d'accueil disséminés en France.

• Des organisations humanitaires s'inquiètent du sort de plus d'un million de civils pris au piège à Mossoul, maintenant que des forces irakiennes ont atteint la périphérie de ce bastion du groupe État islamique.


• Ni roman, ni essai, ni journalisme d'investigation mais un peu tout cela à la fois,Laëtitia ou la fin des hommes, d'Ivan Jablonka, a reçu tout à l'heure le prix Médicis.

A 20h45,Monaco rencontre le CSKA Moscou, lors de cette quatrième journée de Ligue des champions. L'Olympique lyonnais affronte de son côté la Juventus. En cas de défaite, ils n'auront plus beaucoup d'espoir d'accéder aux huitièmes de finale.

18h03 : Voici le point sur l'actualité en cette fin de journée :

Deux jours après le démantèlement total du camp, le gouvernement a mené dans le calme l'évacuation de l'ensemble des 1 616 mineurs isolés encore présents vers des centres d'accueil disséminés en France.

• Des organisations humanitaires s’inquiètent du sort de plus d'un million de civils pris au piège à Mossoul, maintenant que des forces irakiennes ont atteint la périphérie de ce bastion du groupe État islamique.

• L'Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017. Ce dernier projet de budget de la Sécu du quinquennat Hollande promet la fin du célèbre "trou" et prévoit notamment une baisse de la CSG pour les retraités modestes.

• Ni roman, ni essai, ni journalisme d'investigation mais un peu tout cela à la fois,Laëtitia ou la fin des hommes, d'Ivan Jablonka, a reçu tout à l'heure le prix Médicis.

16h09 : Le dernier des 38 cars affrétés aujourd'hui est parti avant 16 heures du Centre d'accueil provisoire de Calais, où étaient logés ces mineurs. Au nombre de 1 616, ils sauront individuellement dans les prochaines semaines si leur dossier de transfert vers le Royaume-Uni a été accepté par les autorités britanniques.

16h06 : Les derniers mineurs isolés ont quitté la "jungle" de Calais, annonce la préfecture.

14h25 : Voici le point sur l'actualité :

L'évacuation des mineurs migrants de l'ex-"jungle" de Calais doit être terminée d'ici ce soir. C'est en tout cas ce qu'a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, selon qui "780" de ces jeunes avaient déjà quitté les lieux en milieu de journée.

• Ni roman, ni essai, ni journalisme d'investigation mais un peu tout cela à la fois, Laëtitia ou la fin des hommes, d'Ivan Jablonka, a reçu tout à l'heure le prix Médicis.

La grève est reconduite pour la 17e journée consécutive. Outre le départ de l'antenne de l'animateur vedette Jean-Marc Morandini, les salariés de la chaîne du groupe Canal+ réclament une charte éthique, un projet précis et des moyens accrus.

• Alain Juppé, favori des sondages pour la primaire de la droite, est venu ce matin "écouter" et "répondre aux questions" des habitants d'Argenteuil (Val d'Oise), où son rival Nicolas Sarkozy avait promis en 2005 à une habitante de la "débarrasser" des "racailles". Problème : il a surtout rencontré des journalistes, selon notre envoyé spécial sur place.

13h53 : L'évacuation des mineurs isolés de l'ex-"jungle" de Calais sera terminée ce soir, annonce Bernard Cazeneuve.

12h23 : Il est midi passé, voici les principaux titres de la matinée :

La grève est reconduite pour la 17e journée consécutive. Outre le départ de l'antenne de l'animateur vedette Jean-Marc Morandini, les salariés de la chaîne du groupe Canal+ réclament une charte éthique, un projet précis et des moyens accrus.

• Le lapsus du jour est signé Nicolas Sarkozy. "Moi, je le dis très clairement, si j'étais choisi, je confierais Matignon à François Bayroin... euh, Baroin", a déclaré l'ancien président sur franceinfo. Les cinq infos de la campagne sont à retrouver ici.

Quelque 30 bus ont été réservés aujourd'hui pour les départs des 1 500 mineurs de la "jungle" à destination de 60 centres d'accueil et d'orientation (CAO).


• Deux rapports, rendus publics les 1er et 2 novembre, alertent sur l'explosion de morts par cancer chez les femmes, liées en particulier au cancer du sein. Voici trois graphiques pour comprendre ces chiffres inquiétants.

09h40 : En Haute-Vienne et en Corrèze, des migrants de l'ancienne "jungle" de Calais accueillis en centre d'accueil sont déjà repartis, à la recherche d'une gare, rapporte France Bleu Limousin. "Ici c'est difficile, on ne voit presque personne, il n'y a pas d'école, il n'y à rien, juste dormir et manger", témoigne un Soudanais de 21 ans, qui compte lui aussi s'en aller.

09h23 : Evacuation des mineurs de l'ex-"Jungle" de Calais : départ du premier bus - https://t.co/NNRSME5lNO

09h23 : Quelque 30 bus ont été réservés aujourd'hui pour ces départs à destination de 60 centres d'accueil et d'orientation (CAO) dédiés aux mineurs en France, selon la préfecture du Pas-de-Calais.

09h22 : Le premier véhicule, avec 43 mineurs à bord, est parti peu avant 8h30 en direction de Carcassonne et Bolquère (Pyrénées-Orientales). Un deuxième autocar est parti moins de 10 minutes plus tard pour les Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), avec 35 jeunes migrants. Un troisième l'a suivi.

09h21 : L'évacuation totale des quelque 1 500 mineurs de l'ex-"Jungle" de Calais a débuté ce matin avec le départ d'un premier car, immédiatement suivi d'un deuxième.

08h33 : L'évacuation des mineurs de l'ex-"Jungle" de Calais a commencé, avec le départ du premier bus.

08h01 : Il est 8 heures, voici un nouveau point sur l'actu :

• Nicolas Sarkozy est l'invité de "8h30 Aphatie", sur franceinfo ce matin. Une interview à suivre et commenter en direct sur le site et l'appli mobile.

• Deux rapports mettent en garde contre l'explosion de morts par cancer chez les femmes. La maladie pourrait tuer 5,5 millions de femmes chaque année dans le monde en 2030, contre 3,5 millions en 2012.

Les mineurs isolés de la "jungle" de Calais sont évacués aujourd'hui dans des centres d'accueil et d'orientation partout en France.


Quelques centaines de policiers se sont à nouveau rassemblés hier soir à Paris, devant la pyramide du Louvre. Parmi les griefs des manifestants, le fait que l'Inspection générale de la police nationale, la redoutée "police des polices", soit saisie par les autorités sur ces rassemblements.

07h11 : On commence tout de suite par le point sur l'actualité :

Quelques centaines de policiers se sont à nouveau rassemblés hier soir à Paris, devant la pyramide du Louvre. Ils manifestent leur défiance envers le gouvernement mais aussi leurs syndicats, incapables selon eux de porter leurs revendications.

Les mineurs isolés de la "jungle" de Calais sont évacués aujourd'hui dans des centres d'accueil et d'orientation partout en France.

L'armée irakienne a annoncé que ses forces spéciales étaient entrées dans Mossoul, fief de l'Etat islamique, hier après-midi. Une percée très symbolique, mais la bataille pour reprendre la deuxième ville d'Irak est loin d'être terminée.

Le PSG s'est imposé (2-1) face au FC Bâle en Ligue des champions et s'est assuré une qualification en huitièmes de finale de la compétition. Dans trois semaines, les Parisiens joueront la première place de leur groupe face à Arsenal.