Grande-Synthe : où vont aller les migrants ?

Après l’incendie qui a détruit le camp de Grande-Synthe (Nord) mardi 11 avril, la question du relogement des migrants se pose.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La grande majorité des migrants du camp incendié de Grande-Synthe (Nord) a passé la nuit dans des gymnases. Ici, une trentaine de familles kurdes d’Irak ont trouvé refuge. Partis dans l’urgence et démunis, ces réfugiés sont à présent inquiets de savoir s’ils seront relogés, et où. Ils devront quitter les gymnases avant la fin de la semaine.

Réouverture du camp incendié ?

"Ce qu’ils veulent, c’est une réponse. Leur principal problème c’est de savoir ce qu’ils vont devenir et où ils vont pouvoir aller", explique Ladia, une bénévole de l’association Renaissance. Le maire de Grande-Synthe demande à l’État de trouver rapidement une solution. Si ce n’est pas le cas, il envisage de rouvrir provisoirement le camp incendié, en se servant de ce qui n’a pas été détruit. Sur les 300 cabanons, 70 sont intacts. Les migrants devraient être répartis sur des centres d’accueil à travers la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants kurdes patientent, mardi 11 avril 2017, devant un gymnase réquisitionné pour l\'accueil des personnes auparavant installées sur le camp de la Linière, à Grande-Synthe (Nord).
Des migrants kurdes patientent, mardi 11 avril 2017, devant un gymnase réquisitionné pour l'accueil des personnes auparavant installées sur le camp de la Linière, à Grande-Synthe (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)