Il y a 40 ans, ils étaient sur les "boat-people"

Une équipe de France 3 est partie à la rencontre d'une famille vietnamienne à qui la tragédie des migrants en Méditerranée rappelle douloureusement sa propre histoire.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Dung-Nghi Tran n'avait que 12 ans lorsque ses parents ont décidé de fuir la dictature communiste vietnamienne. Le 30 avril 1975, avec ses cinq frères et soeurs et 4 000 autres personnes, elle monte à bord d'un vieux cargo qui attend d'être réparé dans le port de Saïgon. Une fois en mer, le cargo commence à sombrer. Il faudra quatre jours pour qu'un cargo commercial danois s'arrête enfin et accepte de faire monter les 4 000 passagers à son bord.

Une tragédie

Déracinée, mais vivante, la famille de Dung-Nghi Tran a eu de la chance. D'autres en auront moins comme celui qui deviendra bien plus tard son mari. "Dans ma famille, on était neuf en tout, mais malheureusement, le bateau a coulé et c'est le dieu qui m'a sauvé", affirme cet ancien réfugié. Une tragédie qui rappelle douloureusement à cette famille si bien accueillie autrefois en France la tragédie vécue par les réfugiés d'aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des boat-people vietnamiens dans les eaux de la Malaysie, le 19 juin 1979.
Des boat-people vietnamiens dans les eaux de la Malaysie, le 19 juin 1979. (COR / UPI / AFP)