VIDEO. La Grèce contrainte de réquisitionner un ancien aéroport pour accueillir les migrants

L'afflux de réfugiés est tel que l'ancien aéroport international d'Athènes sert de camp d'accueil. Des anciens sites olympiques servent également de refuges.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La place commence à manquer cruellement. L'ancien aéroport international d'Athènes est devenu un immense centre d'accueil pour migrants, comme l'a constaté une équipe de France, mercredi 2 mars. A l'intérieur, ils sont 1 500 et la plupart dorment à même le sol.

Chaque jour, les réfugiés sont un peu plus nombreux à arriver ici, dans ce lieu représentatif de ce qui se passe en Grèce. Le pays n'est pas en mesure de faire face à un tel l'afflux. Surtout que, selon certaines estimations, le nombre de migrants présents sur le territoire grec pourrait tripler le mois prochain.

L'inquiétude grandit

Face à l'afflux des réfugiés, d'anciens sites olympiques ont également été réquisitionnés. Les migrants qui refusent de les rejoindre dorment dans la rue. Dans le centre de la capitale grecque, l'inquiétude des habitants grandit. "Ça va être la panique s'ils restent ici", estime un Athénien. Ce matin encore dans le centre d'Athènes, plus de 1 000 réfugiés ont débarqué en bateau. Ils seraient 22 000 en tout sur le territoire grec.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des réfugiés occupent un ancien aéroport international à Athènes (Grèce), le 28 février 2016.
Des réfugiés occupent un ancien aéroport international à Athènes (Grèce), le 28 février 2016. (WASSILIOS ASWESTOPOULOS / NURPHOTO / AFP)