Eurozapping : la Grèce ouvre de nouveaux hotspots

Une équipe de France 3 revient sur les sujets qui ont marqué l'actualité européenne ce mardi 16 février.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Plusieurs sujets ont fait la Une des journaux européens ce mardi 16 février. Parmi eux : la Grèce ouvre de nouveaux centres pour migrants. Les réfugiés sont, dès leur arrivée, identifiés puis enregistrés. Seuls ceux en situation de danger pourront entrer en Europe. Ces hotspots ont été imaginés par l'Union européenne qui reprochait à la Grèce son laxisme.

Pour l'Autriche, il faut fermer les frontières. Le pays va mettre en place des contrôles, remettant en cause la libre circulation et les accords de Schengen. Vienne a aussi décidé de limiter le nombre de migrants accueillis sur son territoire. L'Autriche, qui avait largement ouvert ses portes aux réfugiés jusqu'ici, change de politique. Elle se rapproche des pays de l'Est, critiquant une Union européenne incapable selon elle de trouver une solution globale. 

Mis en examen 

Une erreur humaine est à l'origine de la collision de trains en Allemagne. En Bavière la semaine dernière, le choc frontal sur une même voix avait provoqué la mort de 11 personnes. C'est un aiguilleur qui serait à l'origine du drame. L'homme aurait déverrouillé un système de sécurité pour permettre à l'un des trains qui était en retard de passer. Il est aujourd'hui mis en examen pour homicides involontaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un réfugié syrien transporte un enfant arrivé avec lui dans un canot pneumatique de Turquie à l'île de Lesbos en Grèce, le 23 août 2015.
Un réfugié syrien transporte un enfant arrivé avec lui dans un canot pneumatique de Turquie à l'île de Lesbos en Grèce, le 23 août 2015. (ACHILLEAS ZAVALLIS / AFP)