Crise des migrants : en Belgique, les contrôles se renforcent

En restaurant les contrôles aux frontières, la Belgique veut à tout prix dissuader les réfugiés de s'installer dans le pays.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Grande-Synthe (Nord) est le deuxième plus grand bidonville du nord de la France. C'est ici que les migrants de Calais pourraient venir s'installer, mais pour ses occupants, une majorité de Kurdes, hors de question de les accueillir. "Je suis allé à Calais avant de venir ici, il y avait des problèmes, des bagarres avec les Afghans, les Égyptiens, les Somaliens", explique un migrant. Alors certains, sont tentés d'aller plus au nord jusqu'en Belgique, mais ici aussi ils ne sont pas les bienvenus.

Point de passage clé

Si les migrants veulent traverser cette frontière, c'est pour venir à Zeebruges, l'un des plus grands ports de Belgique. Ici les ferrys sont peu nombreux, mais des cargos partent chaque jour en direction de l'Angleterre et le site est beaucoup moins surveillé que celui de Calais... pour l'instant. Les autorités belges veulent à tout prix éviter que ne développe ici une "jungle" bis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un garçon fait du vélo dans le camp de migrants de Calais (Pas-de-Calais), le 23 février 2016.
Un garçon fait du vélo dans le camp de migrants de Calais (Pas-de-Calais), le 23 février 2016. (MAXPPP)