Calais : le camp démantelé pour rien ?

Bernard Cazeneuve a promis un démantèlement de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais) sans recours à la force. Julien Bigard est en direct.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Julien Bigard est en duplex de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), alors que Bernard Cazeneuve vient d'annoncer son démantèlement sans recourir à la force. "Personne ne veut croire au démantèlement du camp. 'Nous sommes trop nombreux' a confié un migrant, du coup la vie continue. Les magasins, les restaurants de fortune, les écoles ou encore les églises fonctionnent normalement", a indiqué le journaliste de France 3.

"Nous en construirons un autre"

Bien entendu, plusieurs migrants ont tout de même décidé de prendre le bus en direction des centres d'hébergement partout en France, mais ils ne sont qu'une minorité. "La plupart veulent rester à Calais pour tenter de rejoindre coûte que coûte l'Angleterre. Tous expliquent à peu près la même chose : 'si le camp de Calais est démantelé, nous en construirons un autre'", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un migrant marche sur un remblai de terre qui entoure la "jungle", le 19 Février 2016 à Calais (Pas-de-Calais)
Un migrant marche sur un remblai de terre qui entoure la "jungle", le 19 Février 2016 à Calais (Pas-de-Calais) (PHILIPPE HUGUEN / AFP)