Allemagne : quelles suites à l'accueil des migrants ?

Près de 4 000 réfugiés arrivent chaque jour en Allemagne. Une équipe de France 2 s'est rendue dans le village de Zumte.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Près de 4 000 réfugiés arrivent chaque jour en Allemagne. Une équipe de France 2 s'est rendue dans le village de Zumte.
Dans un pays confronté à une crise migratoire sans précédent, le village de Zumte est devenu un symbole. À l'automne dernier, le village faisait les gros titres. Une centaine d'habitants seulement et bientôt 750 réfugiés. Zumte comme toute l'Allemagne semble alors débordé par l'afflux. Ce village loin de tout, perdu dans la campagne de Basse-Saxe s'est équipé pour accueillir ces réfugiés. Dans un centre d'hébergement, la région et l'état fédéral ont financé une laverie, un centre médical, il y a même un petit bar à chicha. "Cela fait trois mois que je suis ici et c'est le meilleur centre d'Allemagne", explique un homme.

Retombés positives

Si les choses se passent bien, c'est aussi parce que les réfugiés sont aujourd'hui moins nombreux, 450 contre 750 juste après l'ouverture. Pour gérer cette structure au quotidien, le centre a fait appel à la population locale avec des emplois à la clé comme pour le personnel de la cantine ou pour Anja Tewes, responsable des achats et de la restauration. La jeune femme fut bénévole avant d'être recrutée. "Au début, il y avait beaucoup de gens sceptiques, des gens qui avaient peur. Aujourd'hui l'ambiance est différente, plus positive. Dans les villages alentour, les gens voient les conséquences positives sur l'économie", explique Anja Tewes.
Le supermarché le plus proche profite ainsi de cette clientèle. Les réfugiés viennent chaque jour y faire des courses. Chez d'autres habitants pourtant, le ressentiment contre la politique migratoire d'Angela Merkel est toujours là. "Il y en a trop et où va-t-on trouver l'argent ? Nous, on compte chaque euro, c'est très dur avec un enfant et eux ont leur donne tout", estime une jeune femme. Pour le maire du village, sa commune et toute l'Allemagne en ont assez fait et c'est désormais aux autres pays de l'Union européenne de jouer le jeu à leur tour. En attendant les réfugiés, continuent d'arriver à Zumte comme partout en Allemagne

Le JT
Les autres sujets du JT
Des réfugiés sortent d'un train en provenance du Danemark, à Malmo (Suède), le 19 novembre 2015.
Des réfugiés sortent d'un train en provenance du Danemark, à Malmo (Suède), le 19 novembre 2015. (JOHAN NILSSON / TT/ AFP)