Le leader du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a accusé lundi 21 mai ses anciens camarades du PS d'être le "parti de Papandreou" pour n'avoir pas reçu son homologue de Syriza, la gauche radicale grecque, Alexis Tsipras, de passage à Paris pour expliquer son refus de l'austérité.

Le leader du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon à reçu son homologue du parti de gauche grec Alexis Tsipras de passage à Paris lundi 21 mai 2012
Le leader du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon à reçu son homologue du parti de gauche grec Alexis Tsipras de passage à Paris lundi 21 mai 2012 (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)