La Russie détruit les marchandises sous embargo

Avec cette mesure, Vladimir Poutine entend décourager les importations en provenance de l'Europe.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Depuis l'embargo russe mis en place en 2014, les fruits, les légumes et la viande importés d'Europe étaient bloqués à la frontière. Mais la nouvelle mesure du président russe est plus radicale.

Des kilos de porc danois jetés au feu, des camions entiers de fromages européens broyés par les douanes russes. Depuis hier, jeudi 6 août, au lieu de les renvoyer vers leur pays d'origine, la Russie détruit les produits alimentaires en provenance des pays occidentaux. "Il n'y a aucune étiquette, aucune information sur le producteur, aucune date de fabrication ou d'expiration. Ces produits sont dangereux et impropres à la consommation", explique Andrei Panchenko, le représentant de l'agence nationale de surveillance sanitaire. Certaines cargaisons essaient de contourner l'embargo russe en place depuis 2014.

Une mesure qui choque l'opinion

Avec ces premières destructions, Vladimir Poutine espère décourager les importations clandestines. En Russie, un pays qui a connu plusieurs pénuries, la mesure choque. "Je pense qu'un pourrait trouver un moyen d'utiliser cette nourriture au lieu de la brûler", estime un consommateur. Une pétition pour que ces aliments soient donnés à des organisations humanitaires a été lancée. Elle a déjà réuni plus de 300 000 signatures en moins de 24 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
(REUTERS )