Le Bundestag, chambre basse du parlement allemand, a approuvé vendredi 29 juin à une large majorité le pacte budgétaire européen et le Mécanisme européen de stabilité (MES), le futur mécanisme de sauvetage parmenent de la zone euro. 

Le pacte budgétaire, adopté le 2 mars 2012 par 25 pays de l'Union européenne, prévoit l'instauration de "règles d'or budgétaires" sur l'équilibre des comptes publics et des sanctions plus automatiques contre les pays qui dépasseront la limite de 3% du PIB pour leurs déficits publics annuels. Il est en cours de ratification dans les Etats membres.

Berlin, plus gros contributeur du MES

L'adoption allemande est particulièrement importante en ce qui concerne le MES, qui doit remplacer à partir de juillet le FESF, le Fonds européen de stabilité financière  : Berlin en sera le plus gros contributeur. Dès son entrée en vigueur, l'Allemagne y versera 8,7 milliards d'euros de capital.

Les deux textes vont être votés dans la foulée par le Bundesrat, la chambre haute (Bundesrat), qui représente les Etats régionaux. La chancelière Angela Merkel a dû négocier avec ces derniers et avec l'opposition pour s'assurer du soutien aux textes dans les deux assemblées.