Le président polonais tué dans le crash de son avion en Russie

L'avion - un Tupolev 154 - dans lequel se trouvait le président polonais Lech Kaczynski s'est écrasé ce matin à l'approche de l'aéroport de Smolensk, dans l'ouest dela Russie. Tous les corps ont été retrouvés, soit 96 personnes. C'est le président de la Diète, la chambre basse du Parlement, qui assure temporairement les fonctions de président.

(Radio France © France Info)
Radio France

Mis à jour le
publié le

ACTUALISE SAMEDI SOIR :

C'est à la quatrième tentative d'approche que le Tupolev 154 qui transportait la délégation polonaise venue assister aux commémorations du massacre de Katyn a percuté la cime des arbres et s'est écrasé sur une forêt.

Les corps des 96 occupants de l'appareil ont tous été retrouvés, et il n'y a donc aucun survivant. la délégation se composait d'importants responsables de l'Etat polonais, au premier rang desquels, donc, le président Lech Kaczynski, 60 ans, et son épouse. Se trouvaient aussi à bord le vice-ministre des Affaires étrangères, le gouverneur de la banque nationale du pays, le chef d'Etat-major des armées, accompagné de ceux de chaque arme, plusieurs parlementaires, le président du Comité olympique polonais et une personnalité très appréciée dans le pays : une ancienne grutière des chantiers navals de Gdansk, dont le renvoi en 1980 avait aboutit à la création du syndicat Solidarité, qui devait être l'artisan de la chute du régime communiste neuf ans plus tard. A bord, il y avait également des membres des familles des officiers polonais assassinés à Katyn sur ordre de Staline au début de la deuxième guerre mondiale.

“Jésus, Sainte Marie, c'est une tragédie inimaginable, un malheur
inimaginable...Il y a 70 ans à Katyn, les Soviétiques ont éliminé les élites polonaises. Aujourd'hui l'élite polonaise y a péri, alors qu'elle se rendait pour rendre hommage aux Polonais tués"” en 1940, a réagi l'ancien président et leader syndical Lech Walesa.

Comme le veut la loi, c'est le président de la chambre de la chambre basse du Parlement, la Diète, qui prend la temporairement la présidence. La première décision de Bronislaw Komorowski a été de déclarer une semaine de deuil national, tandis que le Premier ministre, Donald Tusk réunissait son cabinet et appelait à respecter deux minutes de silence dimanche à midi.
_ Des élections anticipées auront lieu dans les deux mois, conformément à la constitution.

Une catastrophe commentée à la une des principaux journaux polonais comme Gazeta Wyborcza ou Polityka.