Le pilote d'un Airbus A319 s'endort : un Rafale l'intercepte

L'incident s'est produit fin juin, mais vient seulement d'être révélé par un journal belge.

Des avions de la compagnie Brussels Airlines, le 19 novembre 2013 à l'aéroport international de Bruxelles (Belgique).
Des avions de la compagnie Brussels Airlines, le 19 novembre 2013 à l'aéroport international de Bruxelles (Belgique). (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)

Mis à jour le , publié le

Un avion Airbus A319 de la compagnie Brussels Airlines avec à son bord une centaine de passagers a été intercepté par un avion de chasse français, après que son pilote s'était assoupi, révèle le quotidien belge Het Laatste Nieuws (en flamand), mardi 21 octobre. L'incident s'est produit le 28 juin et a donné lieu à une enquête de la direction générale de l'Aviation civile belge.

Selon Het Laatste Nieuws, le vol en question était parti d'un aéroport espagnol pour rallier Bruxelles. Alors que l'A319 survolait la ville de Nantes (Loire-Atlantique), des contrôleurs aériens français ont tenté d'établir un contact avec les pilotes. En vain. Au bout de dix minutes, un Rafale avait alors pris en chasse l'avion belge, permettant d'entrer en communication avec ses pilotes.

Toujours d'après le quotidien belge, l'enquête a déterminé que le pilote principal de l'Airbus s'était assoupi, tandis que son copilote n'avait pas répondu aux appels des contrôleurs français, pensant que les injonctions concernaient un autre appareil.