Une équipe internationale du cabinet Ernst&Young sera chargée de réaliser un audit du gouvernorat du Vatican, afin de vérifier ses processus de gestion, a indiqué le Saint-Siège, lundi 18 novembre. Cet audit a été décidé en accord avec une commission d'enquête sur l'organisation de la structure économique et administrative du Vatican, qui a commencé son travail cet été.

Un processus semblable avait été lancé le 15 octobre au sein de l'Administration du patrimoine du Siège apostolique (APSA), confié au Promontory financial group, expert américain en consulting. A la suite du pape Benoît XVI, le pape François a accéléré la réforme des institutions administratives et financières du Vatican. Son but : les rendre plus conformes aux normes internationales anti-corruption et anti-blanchiment, après les scandales des dernières décennies.

Lundi, par une lettre en son nom propre, "motu proprio", François a approuvé les nouveaux statuts de l'Autorité d'information financière (AIF), après un changement de compétences au sein de cette institution, dans le but d'une plus grande transparence.