Royaume-Uni : vers une fuite des emplois après le Brexit ?

Une étude révèle que le Brexit pourrait faire perdre près de 40 000 emplois à la City. Le manque à gagner en termes de recettes fiscales dépasserait les 10 milliards d'euros.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Londres pourrait perdre jusqu'à 40 000 banquiers à cause du Brexit. Une perspective qui fait froid dans le dos du gouvernement britannique. L'information émane d'un rapport paru mardi 1er août. Le gouvernement fixe à mars 2019 la fin de la libre circulation sur son sol. Les banques ne sont d'ailleurs pas les seules à envisager de quitter le territoire, deux agences européennes ont également annoncé qu'elles allaient quitter Londres prochainement.

Un manque à gagner fiscal gigantesque

L'Autorité bancaire européenne et ses 200 employés et l'Agence européenne du médicament et ses 900 salariés sont en effet en train de chercher une autre terre d'accueil. À la clé, un gigantesque manque à gagner fiscal, évalué à plus de 10 milliards d'euros pour le Royaume-Uni. Chez de nombreux salariés, dans des secteurs très différents, l'inquiétude grandit également à mesure que la sortie de l'Union européenne devient une réalité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les drapeaux britannique et européen. 
Les drapeaux britannique et européen.  (THIERRY CHARLIER / AFP)