Législatives au Royaume-Uni : les conséquences sur le Brexit

Theresa May n'a pas réussi à obtenir de majorité au Parlement britannique, de quoi l'affaiblir à quelques jours de l'ouverture des négociations sur le Brexit avec Bruxelles.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pascal Verdeau est en direct de Bruxelles et revient sur la réaction de la Commission européenne après les élections législatives en Grande-Bretagne. "La réaction à Bruxelles peut se résumer ainsi : 'Messieurs les Anglais, tirez les premiers, ouvrez enfin les discussions, car le compte à rebours à commencer'", explique le journaliste.

"Partenaire faible"

Car fin mars 2019, la Grande-Bretagne ne fera plus partie de l'Union européenne. "Ce qui est sûr c'est que le rapport de force n'est pas en faveur de Theresa May, son leadership est ébréché et selon commissaire allemand proche d'Angela Merkel, 'avoir un partenaire faible est mauvais pour un futur accord'. Alors Theresa May va-t-elle assouplir sa position sur le Brexit dur et tenir compte des citoyens britanniques opposés au Brexit? Peut-elle préparer son opposition publique à faire des concessions? Réponse dans quelques jours avec la formation d'un nouveau gouvernement à Londres", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, en route pour Buckingham Palace pour rencontre la reine Elizabeth II, le 9 juin 2017.
La Première ministre britannique, Theresa May, en route pour Buckingham Palace pour rencontre la reine Elizabeth II, le 9 juin 2017. (ODD ANDERSEN / AFP)