Grande-Bretagne : des élections surprises

Theresa May annonce la tenue d'élections générales anticipées afin de mieux affronter le Brexit. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Trois semaines après avoir déclenché le Brexit, Theresa May tente un coup de force. Elle veut dissoudre l'Assemblée qu'elle juge trop molle avant le bras de fer qui s'annonce avec l'Europe. L'opposition travailliste a donné son accord, demain l'Assemblée votera sa propre dissolution. Les nouvelles élections auront lieu le 8 juin. Theresa May fait le pari que les électeurs lui donneront un mandat clair. Si elle gagne, ce sera un Brexit dur.

Le coup de poker de Theresa May

D'après les sondages les plus récents les conservateurs ont 20 point d'avance sur les travaillistes qui n'ont jamais été aussi bas. "Theresa May semble posséder les cartes maîtresses. Elle a le temps pour elle, [...] elle a les sondages avec elle. Mais dans tous les coups de poker il y a aussi une part de surprise. On observe que les résultats de l'élection française pourraient faire évoluer le choix des Britanniques", explique Alban Mikoczy en direct de Londres (Royaume-Uni).

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique Theresa May, le 18 avril 2017, devant sa résidence du 10, Downing Street à Londres (Royaume-Uni).
La Première ministre britannique Theresa May, le 18 avril 2017, devant sa résidence du 10, Downing Street à Londres (Royaume-Uni). (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)