Brexit : plus d'un million de Britanniques signent une pétition pour réclamer un nouveau référendum

Au delà de 100 000 signatures, la loi exige que le texte soit soumis à un débat au Parlement.

Capture d\'écran du site du Parlement britannique qui met en ligne la pétition en faveur d\'un nouveau référendum sur le Brexit. 
Capture d'écran du site du Parlement britannique qui met en ligne la pétition en faveur d'un nouveau référendum sur le Brexit.  (FRANCETV INFO)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le "Leave" a gagné mais les partisans du "Remain" ne veulent pas en rester là. Plus d'un million de Britanniques ont déjà signé une pétition réclamant la tenue d'un second référendum, samedi 25 juin, deux jours après la victoire des pro-Brexit. Un seuil symbolique a été franchi et le nombre des pétitionnaires ne cesse de croître.

Sur un site mis en place par Parlement britannique, pour que les citoyens puissent leur soumettre des pétitions, le document demande qu'en cas "de victoire du Brexit à moins de 60 % des voix, un autre vote soit organisé".

Submergé, le site a été un temps inaccessible

La pétition a rencontré un tel succès que le site a été submergé, comme l'explique The Independant (en anglais). La page internet a été pendant un temps inaccessible, vendredi, Cette carte, mise en ligne sur le site du Parlement, montre que la région de Londres s'est particulièrement mobilisée.

Capture d\'écran d\'une carte mise en ligne par le site du Parlement britannique montrant où vivent les signataires de la pétition.
Capture d'écran d'une carte mise en ligne par le site du Parlement britannique montrant où vivent les signataires de la pétition. (FRANCETV INFO)

Le Parlement se doit d'examiner une pétition à partir du moment où elle dépasse les 100 000 signataires. Un porte-parole de la Chambre des communes a déjà fait savoir que le comité se réunirait le 28 juin pour examiner cette pétition, indique le Monde. Mais cet examen, sous forme d'un débat, n'engage à aucun vote ou aucune décision et ne peut en aucun cas remettre en question le résultat du référendum.