Brexit : l'incertitude des expatriés européens

Le trois millions d'Européens vivant au Royaume-Uni sont dans l'incertitude à l'approche du Brexit. Un Français les a réunis au sein d'un grand mouvement.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis des mois, armés de leurs drapeaux, ils viennent manifester leur inquiétude sous les fenêtres de Westminster. Avec le déclenchement, mercredi 29 mars, de l'article 50 du Traité de Lisbonne, les Européens au Royaume-Uni entrent dans l'inconnu. D'ici deux ans, ils vont perdre le droit automatique de pouvoir résider en Grande-Bretagne et rien ne dit qu'ils ne seront pas renvoyés chez eux. Selon les estimations, ils sont trois millions de citoyens européens à vivre au Royaume-Uni. Ils ont créé un mouvement et un slogan diffusé aux autorités britanniques : "I am not a bargaining chip", littéralement : "Je ne suis pas une monnaie d'échange".

"Les Britanniques doivent de l'argent à l'Union européenne"

Ce mouvement des trois millions, c'est un Français de Bristol qui l'a lancé. Car il sent venir le moment où le gouvernement britannique risque d'utiliser un chantage lors des négociations avec l'Union européenne. "Les Britanniques doivent de l'argent à l'Union européenne. Il y a quand même beaucoup de points comme cela qui pourraient être soulevés et les Britanniques pourraient dire : 'est-ce que vous voulez que vos ressortissants restent ici ou pas ?'", explique Nicolas Hatton, fondateur du mouvement des "3 millions".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme porte un drapeau de l\'Union européenne à Londres, le 24 janvier 2017.
Un homme porte un drapeau de l'Union européenne à Londres, le 24 janvier 2017. (LEON NEAL / GETTY IMAGES EUROPE)