La dérive autoritaire de la Pologne

Le nouveau gouvernement conservateur veut imposer ses positions dans les médias publics et la justice, et prône un retour à une Pologne plus traditionnelle.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est la cible du pouvoir polonais : le groupe de télévision publique est dans le collimateur, et dès la nomination du nouveau gouvernement, mi-novembre 2015, le ministre de la Culture est venu donner le ton, en direct, sur le plateau du JT. "Votre chaîne fait de la propagande depuis des années. Maintenant, c'est terminé", avait alors déclaré Piotr Glinski.

La démocratie en danger ?

Le Parlement a suivi en adoptant une loi qui place de facto les médias publics sous la tutelle du gouvernement. La réforme a été initiée par Jarosław Kaczyński, chef de la droite conservatrice, peu adepte du pluralisme. Une émission jugée trop critique a déjà été déprogrammée. La justice aussi est contrôlée, avec une réforme de la Cour constitutionnelle. De nombreux Polonais s'inquiètent de voir la démocratie remise en cause, et des manifestations citoyennes se tiennent régulièrement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jaroslaw Kaczynski (à gauche), le leader de Droit et justice, et Beta Szydlo (à droite), la future Premier ministre, le 25 octobre 2015 à Varsovie (Pologne). 
Jaroslaw Kaczynski (à gauche), le leader de Droit et justice, et Beta Szydlo (à droite), la future Premier ministre, le 25 octobre 2015 à Varsovie (Pologne).  (JANEK SKARZYNSKI / AFP)