La Cour internationale de Justice valide l'indépendance du Kosovo

La Cour internationale de justice confirme aujourd'hui la légalité de l'indépendance du Kosovo, proclamée le 17 février 2008. Après plus de deux ans, l'État kosovar n'est pourtant que partiellement reconnu.

(Radio France © France Info)
Radio France

Mis à jour le
publié le

La déclaration d'indépendance du Kosovo est légale a statué aujourd'hui la Cour internationale de justice (CIJ). Le président de la cour Hisashi Owada a lu l'avis rendu par la cour, déclarant que " le droit international ne contient pas d'interdiction des déclarations d'indépendance ''.

La Serbie a immédiatement réagi à cette nouvelle en déclarant qu'elle ne reconnaîtrait " jamais " l'indépendance. De leur côté les États-Unis, favorables à l'indépendance du pays, ont appelé les nations européennes à "se ranger" derrière l'avis de la Cour.

En octobre 2008, Belgrade avait saisi la Cour européenne de justice pour qu'elle statue sur la légalité de la déclaration d'indépendance du Kosovo. La Serbie et l'Albanie revendiquent ce petit État, grand comme le département de la Gironde.

Le Kosovo est actuellement reconnu par 69 États membres de l'ONU, dont les États-Unis, le Japon et 22 des 27 États membres de l'Union Européenne, y compris la France. La Russie, l'Espagne ou encore la Chine refusent toujours de reconnaître le dernier-né du morcellement de la Yougoslavie. La plupart ne veulent pas encourager les indépendantistes sur leur propre territoire.

S'il reste consultatif, l'avis rendu aujourd'hui à la Haye devrait encourager de nombreux États à reconnaitre le Kosovo comme un État souverain. Pour devenir membre des Nations Unies, Pristina doit s'assurer du soutien de la majorité des membres de l'organisation, soit 97 pays.

L'exemple du Kosovo pourrait inspirer les régions séparatistes du monde entier désireuses de déclarer leur indépendance, notamment les provinces autonomes issues de l'ex-URSS (Tchétchénie, Ossétie, Abkhazie notamment).

Paul Chaufour avec agences