L'un des hommes les plus recherchés en Roumanie arrêté à Paris

Le fondateur de la secte Misa est soupçonné de pédophilie et de trafics d'êtres humains. 

Une voiture de police à Nice (Alpes-Maritimes) le 19 novembre 2015.
Une voiture de police à Nice (Alpes-Maritimes) le 19 novembre 2015. (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est accusé de pédophilie et de trafics d'êtres humains en Roumanie, et est considéré comme l'un des criminels les plus recherchés dans son pays d'origine. Gregorian Bivolaru, en cavale depuis plusieurs années, a été interpellé, vendredi 26 février, à porte de Champerret, dans le 17e arrondissement de Paris.

L'homme, âgé de 64 ans, théoricien du complot et fondateur de la secte controversée Misa (Mouvement d'intégration spirituelle dans l'absolu), avait été condamné par défaut, en 2013, par la Haute Cour de justice et de cassation roumaine à six ans d'emprisonnement. Gregorian Bivolaru devait être présenté vendredi soir au parquet général de la Cour d'appel de Paris pour être remis ensuite aux autorités roumaines. 

"Most wanted"

Selon des sources policières, l'homme était en fuite depuis plusieurs années et "a pu bénéficier" de l'aide des adeptes de Misa, une secte présumée qui encourage notamment la pratique du yoga mais qui fait l'objet d'enquêtes policières en Europe notamment pour des soupçons de prostitution, réfutés par ses responsables.

Gregorian Bivolaru figurait dans le fichier des "most wanted", les criminels les plus recherchés, créé récemment par Europol. Sa fiche n'est d'ailleurs plus disponible sur le site. Ce fichier donne à chacun des 28 pays membres de l'Union européenne (UE) le droit de diffuser largement des informations sur les fugitifs les plus dangereux. Figure par exemple, pour la France, Salah Abdeslam, principal suspect des attentats du 13 novembre à Paris.