L'eurodéputé polonais misogyne écope d'une sanction record au Parlement européen

Le 1er mars, en séance plénière, Janusz Korwin-Mikke avait accusé les femmes d'être "plus faibles, plus petites et moins intelligentes" que les hommes.

Janusz Korwin-Mikke photographié lors d\'une rencontre avec des militants de son parti, le 12 mars 2017, à Bedzin (Pologne).
Janusz Korwin-Mikke photographié lors d'une rencontre avec des militants de son parti, le 12 mars 2017, à Bedzin (Pologne). (BEATA ZAWRZEL / NURPHOTO / SIPA)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il voulait que les femmes soient moins payées - c'est finalement lui qui le sera. L'eurodéputé polonais, qui avait tenu des propos misogynes lors d’un débat au Parlement européen, le 1er mars, à Bruxelles (Belgique), a été lourdement sanctionné par l’institution, mardi 14 mars.

Janusz Korwin-Mikke, député non inscrit spécialiste des provocations, sera privé de son indemnité journalière pendant trente jours, suspendu d’activités parlementaires pendant dix jours et ne pourra plus représenter le Parlement européen à l’extérieur (dans une délégation ou une conférence interparlementaire) pendant un an. Une sanction d'une "sévérité sans précédent", selon l'institution, citée par Politico (en anglais).

Les femmes accusées d'être "moins intelligentes"

Lors d'un débat sur les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, l'élu avait justifié qu'elles soient moins bien payées en ces termes : "Bien sûr que les femmes doivent gagner moins que les hommes, parce qu’elles sont plus faibles, plus petites et moins intelligentes, c’est tout."

"Je ne saurais tolérer un tel comportement, d’autant plus grave qu’il est le fait d’une personne qui devrait être le digne représentant des peuples européens, a commenté le président du Parlement européen, Antonio Tajani. En insultant toutes les femmes, il a foulé aux pieds nos valeurs fondamentales."