VIDEO. Portugal : le gigantesque incendie de forêt qui a fait 62 morts n'est toujours pas maîtrisé

Plusieurs centaines de pompiers tentent toujours de maîtriser le feu, qui s'étend sur quatre fronts. Trois jours de deuil national ont été décrétés.

REUTERS
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Portugal est en deuil, lundi 19 juin, après un gigantesque incendie de forêt, qui a coûté la vie à au moins 62 personnes. Plusieurs centaines de pompiers tentent toujours de maîtriser le feu, qui fait rage dans le district de Leiria, dans le centre du pays. Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national pour les victimes de cet incendie, le plus meurtrier de l'histoire du pays.

"Nous ressentons un sentiment d'injustice, car la tragédie a touché ces Portugais dont on parle peu, d'une zone rurale isolée", a déclaré dimanche 18 juin le président Marcelo Rebelo de Sousa. 

Le feu se poursuit sur quatre fronts

Le dernier bilan officiel fait état de 62 morts et 62 blessés, dont cinq dans un état grave. Mais les autorités n'excluent pas de trouver d'autres victimes dans des villages cernés par des murs de flammes. La majorité des victimes déjà identifiées "sont mortes dans leur maison, qu'elles n'avaient pas abandonnée à temps", a souligné le Premier ministre, Antonio Costa.

Sous une chaleur caniculaire, le feu, attisé par le vent, a continué de faire rage, dimanche soir, sur quatre fronts, dont un d'une grande violence, selon les autorités. Plus de 900 pompiers et 280 véhicules étaient toujours à pied d'oeuvre pour combattre le sinistre, le plus meurtrier de l'histoire récente du Portugal. Le pays a connu ce week-end une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 °C dans plusieurs régions.

Un policier se tient près du corps d\'une des victimes de l\'incendie, à Pedrogao (Portugal), le 8 juin 2017.
Un policier se tient près du corps d'une des victimes de l'incendie, à Pedrogao (Portugal), le 8 juin 2017. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)