Incendie de forêt au Portugal : "Il y avait toutes les conditions favorables" à un départ de feu

Pour le député portugais au Parlement portugais et président du groupe d'amitié Portugal-France, Carlos Gonçalves, le feu meutrier qui ravage la forêt de la région de Leiria "est une énorme tragédie".

Un spectaculaire incendie s\'est déclaré, dans la nuit du 17 au 18 juin, à Penela, dans le centre du Portugal.
Un spectaculaire incendie s'est déclaré, dans la nuit du 17 au 18 juin, à Penela, dans le centre du Portugal. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le violent feu de forêt, qui ravage la région de Leiria, dans le centre du Portugal, depuis samedi 17 juin, a entraîné la mort de 58 personnes et fait 54 blessés selon un bilan provisoire communiqué à 14h.

>> Suivez notre direct sur les évolutions de la situation

Sur franceinfo, Carlos Gonçalves, député portugais au Parlement portugais et président du groupe d'amitié Portugal-France, explique que toutes les conditions étaient réunies pour provoquer un incendie. "C'est une énorme tragédie. C'est une région où, hier il y avait des 'sensations' thermiques supérieures à 40°C. L'humidité est proche du 0%. Donc, il y avait toutes les conditions favorables. A cela se sont ajoutés, des orages et des vents croisés qui ont attisé les nombreux feux de forêt qui s'étaient déclenchés un peu partout en même temps".

Près de 900 pompiers mobilisés

En milieu de journée, le feu se poursuivait sur quatre fronts, dont deux d'une très grande violence, selon les autorités. Quelque 900 pompiers et près de 300 véhicules étaient toujours mobilisés pour combattre ce sinistre, le plus meurtrier de l'histoire récente du Portugal. "C'est très difficile pour les pompiers de la protection civile", a déclaré Carlos Gonçalves.

Dix-huit personnes ont été piégées par les flammes dans leurs voitures alors qu'elles circulaient sur la route reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. "Je ne me rappelle pas qu'il y ait déjà eu une telle tragédie suite à des incendies au Portugal depuis plusieurs décennies", a regretté Carlos Gonçalves.

Carlos Gonçalves : "C'est très difficile pour les pompiers de la protection civile"

00:00-00:00

audio
vidéo